A quoi sert-elle ?

L'application CovidSafeBE est gratuite et proposée en quatre langues (français, néerlandais, allemand et anglais). Elle permettra de montrer patte blanche pour rentrer dans un pays de l'Union européenne, en prouvant une vaccination complète, une immunité acquise suite à une infection ou un test PCR négatif datant de moins de 72 heures.

Cet outil, l'un des premiers à voir le jour au sein de l'UE avec deux semaines d'avance sur la date fixée du 1er juillet au niveau européen, est le fruit d'une collaboration entre les autorités régionales du pays, l'Institut de santé publique Sciensano et la plate-forme eHealth du gouvernement fédéral.

Où la trouver ?

Elle est disponible sur l'App Store, Google Play et Android Market. Actuellement, elle fonctionne sur les smartphones à partir de la version Android 5 et sur les appareils iPhone 5s ou plus récents (avec au minimum iOS 12.5). Ses concepteurs avancent que 96% des smartphones en circulation sont en mesure d'utiliser l'app mobile.

Une recherche sur l'Apple Store permet de trouver rapidement l'app. Sous Android par contre, impossible à l'heure d'écrire ces lignes de trouver l'app, même en rentrant différents noms similaires. Etonnant alors que 70% des utilisateurs de smartphones fonctionnent sous Android. Le premier résultat obtenu est celui de l'app australienne qui porte quasiment le même nom COVIDSafe, vient ensuite l'app Corona Alert dont on connait le succès mitigé. L'app est pourtant bien disponible dans l'écosystème de Google (ici) mais ne semble pas encore avoir été référencée depuis sa soumission par ses concepteurs. Certaines personnes rencontraient des soucis pour la télécharger ce mercredi. Le message "c'est très bondé" s'affiche chez certains utilisateurs. L'app qui est actuellement en phase de test fait en toute évidence ses maladies de jeunesse.

L'app est bien cachée sur Google Play., DR
L'app est bien cachée sur Google Play. © DR

Comment y avoir accès ?

Une fois l'app trouvée et téléchargée, on accède à ses données personnelles, via l'app Itsme ou par le portail eHealth (via la carte d'identité électronique - eID Token) qui reprend toutes les données médicales répertoriées sur le site masanté.be. Un login qui se veut "hautement sécurisé".

Mercredi, l'identification par Itsme connaissait quelques soucis techniques. "Le problème se situe à l'échelon avant Itsme: la page CSAM des autorités - qui gère toutes les clefs numériques - est fort sollicitée actuellement", notamment au vu de la période de déclaration fiscale, a indiqué à Belga Sylvie Vandevelde, responsable de la communication chez Itsme. La page gère en effet des services en ligne tels que MyMinfin (Tax-on-web). "Nous essayons de voir comment nous pouvons aider les autorités à résoudre le problème et espérons que le système sera très vite rétabli", ajoute Mme Vandevelde.

Quelles données y sont accessibles ?

Trois types de données strictement personnelles - sous l'onglet "mes certificats" - y sont visibles : une preuve de vaccination (les dates des deux doses sont mentionnées, ainsi que le type de vaccin reçu), un test PCR négatif (daté de moins de 72 heures, d'éventuels tests plus anciens n'apparaissent pas dans l'app) ou une preuve d'infection antérieure au Covid-19, c'est-à-dire d'immunité. Un QR code unique harmonié au niveau européen est accolé au certificat de vaccination. Les Etats membres scannent ce code et vérifient si le certificat est bien valide.

Combien de temps les données sont-elles valables ?

Un test PCR négatif sera disponible 1h30 après l'analyse en laboratoire. Il sera valable trois jours. Le certificat de vaccination est accessible le jour suivant la deuxième dose. Il faut deux semaines pour faire valoir d'une vaccination complète (4 semaines avec le vaccin Johnson&Johnson). Les données de vaccination sont valides un an.Attention que certains pays européens n'acceptent pas les vaccinations partielles d'une seule dose. Le certificat d'immunité sera disponible 11 jours après un test PCR positif et valable 6 mois.

screenshot CovidSafeBE
© screenshot CovidSafeBE

Quels pays acceptent le certificat ?

L'ensemble des pays européens se sont dits prêts dès le 1er juillet pour lancer un certificat covid numérique harmonisé. Le lancement de l'app belge ce 16 juin fait partie d'une phase de test, en parallèle avec une campagne de communication initiée par les autorités belges. L'application CovidsafeBE "fera encore l'objet de développements. Ainsi, on envisage entre autres de l'étendre afin d'intégrer dans l'app les exigences de chaque pays", ont précisé ses concepteurs.

Attention donc que de nombreux pays européens ne l'acceptent pas avant le 1er juillet, comme l'Italie ou le Portugal. Il convient de toujours vérifier les règles applicables dans le pays où l'on souhaite se rendre, conseille Test Achats. "Et même après l'entrée en vigueur de ce certificat, les règles applicables dans les différents Etats demeureront différentes sur certains points. Certains pays acceptent des tests antigéniques, d'autres pas, certains acceptent un test PCR de moins de 72h, d'autres de 48h, certains demandent d'être vaccinés depuis 2 semaines après la dose unique de vaccin, pour d'autres c'est 4 semaines, ... etc.", explique l'association de défense des consommateurs qui parle "d'une occasion manquée de réellement simplifier la vie des consommateurs". Test Achats appelle les Etats membres à rectifier le tir avant le 1er juillet.

Et les enfants ?

En dessous de 6 ans, les enfants n'ont pas besoin de certificat pour voyager. Les parents peuvent demander les preuves de vaccination, test négatif ou d'immunité de leurs enfants mineurs, puisque chaque membre de la famille doit posséder son propre certificat.

Y-a-il-d'autres moyens de se procurer les documents ?

Il est aussi possible de télécharger les documents au format PDF sur le site masanté.be si on ne télécharge pas l'app. Si on ne dispose pas du tout d'accès à internet, un call-center permet de demander tous les documents qui seront envoyés par la poste. Les numéros d'aide sont les suivants : Flandre 078 78 78 50, Wallonie 071 31 34 96, Bruxelles 02 214 19 19, et pour la communauté germanophone 0800 23 032. Des agents répondent aussi aux questions de fond, demande d'aide ou de rectification d'une éventuelle erreur.

L'application CovidSafeBE est gratuite et proposée en quatre langues (français, néerlandais, allemand et anglais). Elle permettra de montrer patte blanche pour rentrer dans un pays de l'Union européenne, en prouvant une vaccination complète, une immunité acquise suite à une infection ou un test PCR négatif datant de moins de 72 heures. Cet outil, l'un des premiers à voir le jour au sein de l'UE avec deux semaines d'avance sur la date fixée du 1er juillet au niveau européen, est le fruit d'une collaboration entre les autorités régionales du pays, l'Institut de santé publique Sciensano et la plate-forme eHealth du gouvernement fédéral. Elle est disponible sur l'App Store, Google Play et Android Market. Actuellement, elle fonctionne sur les smartphones à partir de la version Android 5 et sur les appareils iPhone 5s ou plus récents (avec au minimum iOS 12.5). Ses concepteurs avancent que 96% des smartphones en circulation sont en mesure d'utiliser l'app mobile.Une recherche sur l'Apple Store permet de trouver rapidement l'app. Sous Android par contre, impossible à l'heure d'écrire ces lignes de trouver l'app, même en rentrant différents noms similaires. Etonnant alors que 70% des utilisateurs de smartphones fonctionnent sous Android. Le premier résultat obtenu est celui de l'app australienne qui porte quasiment le même nom COVIDSafe, vient ensuite l'app Corona Alert dont on connait le succès mitigé. L'app est pourtant bien disponible dans l'écosystème de Google (ici) mais ne semble pas encore avoir été référencée depuis sa soumission par ses concepteurs. Certaines personnes rencontraient des soucis pour la télécharger ce mercredi. Le message "c'est très bondé" s'affiche chez certains utilisateurs. L'app qui est actuellement en phase de test fait en toute évidence ses maladies de jeunesse. Une fois l'app trouvée et téléchargée, on accède à ses données personnelles, via l'app Itsme ou par le portail eHealth (via la carte d'identité électronique - eID Token) qui reprend toutes les données médicales répertoriées sur le site masanté.be. Un login qui se veut "hautement sécurisé". Mercredi, l'identification par Itsme connaissait quelques soucis techniques. "Le problème se situe à l'échelon avant Itsme: la page CSAM des autorités - qui gère toutes les clefs numériques - est fort sollicitée actuellement", notamment au vu de la période de déclaration fiscale, a indiqué à Belga Sylvie Vandevelde, responsable de la communication chez Itsme. La page gère en effet des services en ligne tels que MyMinfin (Tax-on-web). "Nous essayons de voir comment nous pouvons aider les autorités à résoudre le problème et espérons que le système sera très vite rétabli", ajoute Mme Vandevelde.Trois types de données strictement personnelles - sous l'onglet "mes certificats" - y sont visibles : une preuve de vaccination (les dates des deux doses sont mentionnées, ainsi que le type de vaccin reçu), un test PCR négatif (daté de moins de 72 heures, d'éventuels tests plus anciens n'apparaissent pas dans l'app) ou une preuve d'infection antérieure au Covid-19, c'est-à-dire d'immunité. Un QR code unique harmonié au niveau européen est accolé au certificat de vaccination. Les Etats membres scannent ce code et vérifient si le certificat est bien valide. Un test PCR négatif sera disponible 1h30 après l'analyse en laboratoire. Il sera valable trois jours. Le certificat de vaccination est accessible le jour suivant la deuxième dose. Il faut deux semaines pour faire valoir d'une vaccination complète (4 semaines avec le vaccin Johnson&Johnson). Les données de vaccination sont valides un an.Attention que certains pays européens n'acceptent pas les vaccinations partielles d'une seule dose. Le certificat d'immunité sera disponible 11 jours après un test PCR positif et valable 6 mois.L'ensemble des pays européens se sont dits prêts dès le 1er juillet pour lancer un certificat covid numérique harmonisé. Le lancement de l'app belge ce 16 juin fait partie d'une phase de test, en parallèle avec une campagne de communication initiée par les autorités belges. L'application CovidsafeBE "fera encore l'objet de développements. Ainsi, on envisage entre autres de l'étendre afin d'intégrer dans l'app les exigences de chaque pays", ont précisé ses concepteurs.Attention donc que de nombreux pays européens ne l'acceptent pas avant le 1er juillet, comme l'Italie ou le Portugal. Il convient de toujours vérifier les règles applicables dans le pays où l'on souhaite se rendre, conseille Test Achats. "Et même après l'entrée en vigueur de ce certificat, les règles applicables dans les différents Etats demeureront différentes sur certains points. Certains pays acceptent des tests antigéniques, d'autres pas, certains acceptent un test PCR de moins de 72h, d'autres de 48h, certains demandent d'être vaccinés depuis 2 semaines après la dose unique de vaccin, pour d'autres c'est 4 semaines, ... etc.", explique l'association de défense des consommateurs qui parle "d'une occasion manquée de réellement simplifier la vie des consommateurs". Test Achats appelle les Etats membres à rectifier le tir avant le 1er juillet. En dessous de 6 ans, les enfants n'ont pas besoin de certificat pour voyager. Les parents peuvent demander les preuves de vaccination, test négatif ou d'immunité de leurs enfants mineurs, puisque chaque membre de la famille doit posséder son propre certificat.Il est aussi possible de télécharger les documents au format PDF sur le site masanté.be si on ne télécharge pas l'app. Si on ne dispose pas du tout d'accès à internet, un call-center permet de demander tous les documents qui seront envoyés par la poste. Les numéros d'aide sont les suivants : Flandre 078 78 78 50, Wallonie 071 31 34 96, Bruxelles 02 214 19 19, et pour la communauté germanophone 0800 23 032. Des agents répondent aussi aux questions de fond, demande d'aide ou de rectification d'une éventuelle erreur.