Ixelles est la commune bruxelloise qui compte, avec 1.535 inscrits, le plus grand nombre de ressortissants britanniques sur son territoire. Sur les quelque 300 personnes qui se sont renseignées sur les conditions d'obtention de la nationalité belge depuis le Brexit, 41 ont obtenu la nationalité belge et 26 autres sont en attente. "On observe une nette recrudescence depuis quelques jours, avec les différentes annonces du gouvernement britannique qui semble s'engager pour de bon dans le processus" remarque Delphine Bourgeois, échevine ixelloise de l'Europe.

A la Ville de Bruxelles, 46 Britanniques ont déposé, depuis l'annonce du Brexit, un dossier pour demander la nationalité belge et 23 d'entre eux ont déjà reçu une réponse favorable du parquet de Bruxelles. Les 23 dossiers restants sont toujours en cours de traitement.

A Etterbeek, depuis le 1er janvier 2016 jusqu'à ce jour, 28 ressortissants britanniques ont acquis la nationalité belge et 11 attendent encore l'avis du parquet du Procureur du Roi. Sur les quelque 700 ressortissants britanniques de la commune, environ 160 se sont renseignés sur les conditions pour obtenir la nationalité belge.

Woluwe-Saint-Lambert compte 604 inscrits de nationalité britannique. Depuis le 23 juin dernier, 37 britanniques ont introduit une demande pour obtenir la nationalité belge et 18 d'entre eux sont déjà devenus belges.

Watermael-Boitsfort compte 255 Britanniques. En 2016, 30 demandes d'information ont été effectuées et 11 dossiers sur 19 introduits ont reçu un avis positif. En 2017, 20 demandes de renseignements ont été comptabilisées et 7 demandes effectives ont été introduites. Le parquet a depuis janvier rendu 3 avis positif et un négatif.

A Forest, pour les 251 ressortissants britanniques, il y a eu 4 demandes en 2016 et 6 en 2017. Depuis le Brexit, 3 britanniques ont déjà obtenu la nationalité belge.

Avec 32 Britanniques, Koekelberg a tout de même eu une demande en juillet 2016, qui a abouti depuis.

Pour Berchem-Sainte-Agathe et ses 24 ressortissants britanniques, deux demandes se sont conclues en deux attributions. Une troisième introduite quelque peu avant le Brexit a également reçu un avis positif.

A Anderlecht, un seul ressortissant britannique s'est renseigné sur les condition d'octroi de la nationalité belge. Il n'y a eu aucune demande effective.

Début février, plusieurs communes avaient communiqué leurs derniers chiffres. Concernant les 776 ressortissants britanniques à Uccle, 36 demandes avaient été dénombrées en 2016 et 14 alors en 2017. A Auderghem, 7 ressortissants britanniques sur les 346 de la commune sont devenus Belges et 10 demandes étaient en cours début février. A Saint-Gilles (450 ressortissants britanniques), 2 Britanniques ont obtenu la nationalité belge et 12 dossiers ont été introduits en 2016. Début février, 3 demandes avaient abouti et 9 avaient été lancées.

Ixelles est la commune bruxelloise qui compte, avec 1.535 inscrits, le plus grand nombre de ressortissants britanniques sur son territoire. Sur les quelque 300 personnes qui se sont renseignées sur les conditions d'obtention de la nationalité belge depuis le Brexit, 41 ont obtenu la nationalité belge et 26 autres sont en attente. "On observe une nette recrudescence depuis quelques jours, avec les différentes annonces du gouvernement britannique qui semble s'engager pour de bon dans le processus" remarque Delphine Bourgeois, échevine ixelloise de l'Europe. A la Ville de Bruxelles, 46 Britanniques ont déposé, depuis l'annonce du Brexit, un dossier pour demander la nationalité belge et 23 d'entre eux ont déjà reçu une réponse favorable du parquet de Bruxelles. Les 23 dossiers restants sont toujours en cours de traitement. A Etterbeek, depuis le 1er janvier 2016 jusqu'à ce jour, 28 ressortissants britanniques ont acquis la nationalité belge et 11 attendent encore l'avis du parquet du Procureur du Roi. Sur les quelque 700 ressortissants britanniques de la commune, environ 160 se sont renseignés sur les conditions pour obtenir la nationalité belge. Woluwe-Saint-Lambert compte 604 inscrits de nationalité britannique. Depuis le 23 juin dernier, 37 britanniques ont introduit une demande pour obtenir la nationalité belge et 18 d'entre eux sont déjà devenus belges. Watermael-Boitsfort compte 255 Britanniques. En 2016, 30 demandes d'information ont été effectuées et 11 dossiers sur 19 introduits ont reçu un avis positif. En 2017, 20 demandes de renseignements ont été comptabilisées et 7 demandes effectives ont été introduites. Le parquet a depuis janvier rendu 3 avis positif et un négatif. A Forest, pour les 251 ressortissants britanniques, il y a eu 4 demandes en 2016 et 6 en 2017. Depuis le Brexit, 3 britanniques ont déjà obtenu la nationalité belge. Avec 32 Britanniques, Koekelberg a tout de même eu une demande en juillet 2016, qui a abouti depuis. Pour Berchem-Sainte-Agathe et ses 24 ressortissants britanniques, deux demandes se sont conclues en deux attributions. Une troisième introduite quelque peu avant le Brexit a également reçu un avis positif. A Anderlecht, un seul ressortissant britannique s'est renseigné sur les condition d'octroi de la nationalité belge. Il n'y a eu aucune demande effective. Début février, plusieurs communes avaient communiqué leurs derniers chiffres. Concernant les 776 ressortissants britanniques à Uccle, 36 demandes avaient été dénombrées en 2016 et 14 alors en 2017. A Auderghem, 7 ressortissants britanniques sur les 346 de la commune sont devenus Belges et 10 demandes étaient en cours début février. A Saint-Gilles (450 ressortissants britanniques), 2 Britanniques ont obtenu la nationalité belge et 12 dossiers ont été introduits en 2016. Début février, 3 demandes avaient abouti et 9 avaient été lancées.