"Soyons clairs sur les chiffres. Nous avons convenu vendredi (en Comité de concertation, NDLR) d'une stratégie de gestion, de 'clignoteurs'", explique le socialiste flamand. "Pour commencer le débat sur les assouplissements, un des 'clignoteurs' est que le nombre de contaminations par jour sur deux semaines soit inférieur à une moyenne de 800, et ceci pendant 3 semaines. Cet indicateur est aujourd'hui de 3.300. C'est totalement exclu que l'on soit à 800 d'ici une semaine. C'est pourquoi nous avons dit au Codeco qu'on se reverra début janvier".

Autre condition fixée, selon le ministre: que le nombre quotidien d'admissions à l'hôpital soit inférieur à 75".

"Eviter une 3e vague serait le plus beau cadeau de Noël", justifie Frank Vandenbroucke.

Vendredi, le fédéral et les entités fédérées ont décidé de permettre dès mardi (1er décembre) une réouverture des commerces non-essentiels, piscines et musées, mais ont prolongé les mesures visant à restreindre les contacts sociaux. Un seul petit assouplissement est introduit pour les personnes seules, qui pourront, le 24 ou le 25 décembre, recevoir en même temps leur "contact proche" et la personne qu'ils pouvaient accueillir avec respect de la distanciation.

"Soyons clairs sur les chiffres. Nous avons convenu vendredi (en Comité de concertation, NDLR) d'une stratégie de gestion, de 'clignoteurs'", explique le socialiste flamand. "Pour commencer le débat sur les assouplissements, un des 'clignoteurs' est que le nombre de contaminations par jour sur deux semaines soit inférieur à une moyenne de 800, et ceci pendant 3 semaines. Cet indicateur est aujourd'hui de 3.300. C'est totalement exclu que l'on soit à 800 d'ici une semaine. C'est pourquoi nous avons dit au Codeco qu'on se reverra début janvier". Autre condition fixée, selon le ministre: que le nombre quotidien d'admissions à l'hôpital soit inférieur à 75". "Eviter une 3e vague serait le plus beau cadeau de Noël", justifie Frank Vandenbroucke. Vendredi, le fédéral et les entités fédérées ont décidé de permettre dès mardi (1er décembre) une réouverture des commerces non-essentiels, piscines et musées, mais ont prolongé les mesures visant à restreindre les contacts sociaux. Un seul petit assouplissement est introduit pour les personnes seules, qui pourront, le 24 ou le 25 décembre, recevoir en même temps leur "contact proche" et la personne qu'ils pouvaient accueillir avec respect de la distanciation.