Les Belges devraient donc tous recevoir prochainement une invitation pour une 3e dose de vaccin. L'opérationnalisation de cette décision sera réglée lors d'une conférence interministérielle (CIM) Santé prévue le 27 novembre prochain, ainsi qu'après réception d'un avis étayé sollicité par les ministres auprès du Conseil supérieur de la santé (CSS).

Les personnes vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson recevront aussi bientôt une injection de rappel. Le Conseil supérieur de la santé (CSS) avait déjà recommandé mardi une dose supplémentaire pour les Belges qui ont été vaccinés une fois avec le vaccin de Johnson & Johnson, y compris les personnes de moins de 65 ans. Les ministres suivent donc cet avis.

Le vaccin supplémentaire doit être administré au moins deux mois après la première vaccination. Le CSS recommande que l'injection de rappel soit effectuée avec le vaccin Pfizer/BioNTech ou Moderna.

Dans notre pays, quelque 363 000 personnes ont été vaccinées avec J&J. Une étude américaine, publiée dans la revue Science, a montré que six mois après la première (et pour l'instant unique) injection, le coronavaccin de Johnson & Johnson ne protège qu'à 13,1 % contre l'infection par le coronavirus.

Le CIM Santé publique développera également une vision globale pour le troisième plan. "Le 27 novembre, nous discuterons de l'opérationnalisation de cette mesure", a tweeté le ministre Beke. "De cette manière, nous donnerons aux centres de vaccination la clarté qu'ils demandent".

Les Belges devraient donc tous recevoir prochainement une invitation pour une 3e dose de vaccin. L'opérationnalisation de cette décision sera réglée lors d'une conférence interministérielle (CIM) Santé prévue le 27 novembre prochain, ainsi qu'après réception d'un avis étayé sollicité par les ministres auprès du Conseil supérieur de la santé (CSS). Les personnes vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson recevront aussi bientôt une injection de rappel. Le Conseil supérieur de la santé (CSS) avait déjà recommandé mardi une dose supplémentaire pour les Belges qui ont été vaccinés une fois avec le vaccin de Johnson & Johnson, y compris les personnes de moins de 65 ans. Les ministres suivent donc cet avis. Le vaccin supplémentaire doit être administré au moins deux mois après la première vaccination. Le CSS recommande que l'injection de rappel soit effectuée avec le vaccin Pfizer/BioNTech ou Moderna. Dans notre pays, quelque 363 000 personnes ont été vaccinées avec J&J. Une étude américaine, publiée dans la revue Science, a montré que six mois après la première (et pour l'instant unique) injection, le coronavaccin de Johnson & Johnson ne protège qu'à 13,1 % contre l'infection par le coronavirus. Le CIM Santé publique développera également une vision globale pour le troisième plan. "Le 27 novembre, nous discuterons de l'opérationnalisation de cette mesure", a tweeté le ministre Beke. "De cette manière, nous donnerons aux centres de vaccination la clarté qu'ils demandent".