La campagne de vaccination en Belgique avance: 11,9% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 5% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). La Belgique devrait, après la mi-avril, également disposer du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose.
...

La campagne de vaccination en Belgique avance: 11,9% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 5% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). La Belgique devrait, après la mi-avril, également disposer du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose.Le cap du million de premières doses de vaccin administrées en Belgique a été franchi. Jusqu'à présent, 1.095.713 personnes ont reçu une première dose et 464.702 ont reçu les deux doses nécessaires. Si l'accent avait été mis ces dernières semaines sur la sécurisation de la deuxième dose, ralentissant l'inoculation de la première, on remarque ces dix derniers jours la tendance inverse.Que ce soit pour la première ou la deuxième dose, on note toujours des différences entre les régions. Pour rappel, les données sont enregistrées sur base du lieu de résidence et non du lieu de vaccination. Ainsi, la couverture vaccinale de la première dose chez les plus de 18 ans est de 12,5% en Wallonie, 12,1% en Flandre et 8,6% à Bruxelles. Ce que n'a pas hésité à faire remarque le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke lors de la conférence de presse du Comité de concertation : "S'il y avait un championnat belge, c'est Christie Morreale (ndrl : la ministre wallonne de la Santé) qui l'emporterait." Pour la deuxième dose, la Flandre et la Wallonie (5,5% et 4,8%) devancent également la Région bruxelloise (3,1%). "Après des moments difficiles, la Belgique se trouve désormais au milieu du peloton européen", s'est-il encore félicité. "Evidemment il faut encore essayer de faire plus et s'investir chaque jour dans cette campagne de vaccination.""La situation n'est pas la même que celle d'octobre: il y a la vaccination. Il faudrait que, d'ici fin mai, les personnes de plus de 65 ans et présentant des comorbidités soient vaccinées: cela aura un impact au niveau des chiffres hospitaliers", a de son côté précisé le Premier ministre Alexander De Croo. Qui sont donc ceux qui ont pu bénéficier de la vaccination contre le Covid ? On observe premièrement, pour la première comme pour la deuxième dose, que les vaccinés sont toujours en grande majorité des femmes (environ 70% des doses reçues). Cette statistique est relativement stable depuis le début de la campagne, même si les tranches d'âges sont variées. La stratégie de vaccination a débuté par la protection, dès janvier, des résidents et du personnel des maisons de repos et de soins. C'est donc sans surprise que les plus de 85 ans disposent de la plus large couverture vaccinale pour le moment. Dans cette catégorie d'âge, 179.883 personnes ont reçu une première injection, soit seulement 53,7% de cette catégorie d'âge. Ils sont 24,6% de cette même tranche d'âge à être entièrement vaccinés.Parmi les 75-84 ans, le pourcentage de première dose tombe à 19,5% et seulement 9,4% des 65-74 ans ont reçu au moins une première injection. Quant aux 18-34 ans, ils sont 199.886 (8,3%) à avoir reçu une dose. Fait plus surprenant : 2.357 jeunes entre 0 et 17 ans ont pu bénéficier de la première dose.