Aujourd'hui, la Belgique prévoit d'ouvrir 200 centres de vaccination répartis dans le pays, soit environ un centre pour 50 000 habitants. Ce nombre est jugé beaucoup trop élevé par deux experts en logistiques interrogés par le quotidien De Morgen. Ils estiment que 70 centres suffiraient. "Répartir la vaccination sur autant de centres complique la procédure de vaccination et augmente les risques d'erreurs".
...

Aujourd'hui, la Belgique prévoit d'ouvrir 200 centres de vaccination répartis dans le pays, soit environ un centre pour 50 000 habitants. Ce nombre est jugé beaucoup trop élevé par deux experts en logistiques interrogés par le quotidien De Morgen. Ils estiment que 70 centres suffiraient. "Répartir la vaccination sur autant de centres complique la procédure de vaccination et augmente les risques d'erreurs". Professeurs au département Transport et Économie spatiale de l'Université d'Anvers, Roel Gevaers et Wouter Dewulf tirent leur conclusion d'une série de scénarios, allant d'un seul centre de vaccination pour tout le pays installé dans les palais du Heysel à une vaccination au niveau des cabinets de généralistes et des pharmacies. Postes médicaux de garde Ils admettent que la proximité joue un rôle important et favorise le taux de vaccination. Aussi proposent-ils un compromis entre efficacité et logistique. "Le compromis idéal entre proximité et efficacité semble être le niveau des postes de garde, où depuis quelques années, on peut obtenir une assistance médicale le week-end. Il y en a un par cluster de communes. Dans notre pays, il y en a 73. À ce niveau, il faudrait vacciner 1 000 personnes par jour pour que 80 % de la population soit vaccinée avant septembre", déclare Roel Gevaers au quotidien De Morgen.Cependant, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte pour organiser la vaccination. Comme l'expliquent les experts, il faut que les centres de vaccination aient suffisamment de places de parking, un accès aux transports en commun pas trop éloigné, un hôpital à proximité en cas de problème, et assez de place pour permettre aux gens d'attendre en respectant la distanciation et de rester sur place un quart d'heure après la vaccination. Gaspillage "Mais nous prenons également en compte le personnel, l'administration, la flexibilité, la cybercriminalité et aussi les vaccins eux-mêmes. Vous pouvez tirer six ou sept vaccins d'un flacon de Pfizer. Si vous distribuez ces vaccins à un plus grand nombre de petits centres, vous allez en gaspiller davantage", met en garde Dewulf.Selon les chercheurs, l'Allemagne prévoit 400 centres de vaccination pour 83 millions d'habitants, ce qui est proportionnellement beaucoup moins que la Belgique. En outre, les Allemands sont également beaucoup plus rapides : plus de 500 000 Allemands sont déjà vaccinés contre seulement 23 000 Belges.10 millions de doses supplémentaires Pfizer a cependant a annoncé qu'il livrerait 300 millions de doses supplémentaires de son vaccin à l'Union européenne. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke espère que la Belgique en recevra 10 millions, la "part logique" à laquelle elle a droit. Si c'est le cas, la Belgique pourra accélérer sa campagne. "En ce qui me concerne, nous en obtiendrons une partie importante dès le deuxième trimestre de cette année. En avril, mai et juin", a-t-il déclaré sur ondes de la VRT.