"Il est possible que nous ayons une légère augmentation du nombre de cas dans les jours qui viennent, même si actuellement nous sommes toujours sur un plateau." Yves Van Laethem souligne que la situation actuelle n'est pas mauvaise, dans un contexte où les magasins, et les coiffeurs sont ouverts. Et où l'hiver fait que nous passons plus de temps à l'intérieur. "Nous devons maintenant faire preuve de patience et de persévérance pour nous en tenir aux mesures. C'est difficile, mais tenez bon. La patience sera payante", déclare-t-il.

Baisse du nombre de tests

Le nombre moyen d'infections au coronavirus s'élevait à 1.813 par jour entre le 9 et le 15 février, une baisse de 12% par rapport à la semaine précédente, même si le nombre de tests a diminué de 17%, une baisse due aux congés scolaires. Le taux de positivité reste extrêmement stable : 5,2%

Les baisses de contaminations s'observent surtout en Wallonie (-16%) et en Flandre (12%). À Bruxelles, elles remontent légèrement (1%). Les contaminations diminuent dans toutes les catégories d'âges, surtout auprès des enfants et des adolescents (-22%) et des personnes de plus de 90 ans (20%).

Variant britannique : 37,4%

Ces deux dernières semaines, 37,4% des infections en Belgique étaient causées par le variant britannique (une légère hausse, mais moindre que ce qu'on a pu craindre, souligne les porte-parole interfédéraux), et 4,6% par le variant sud-africain. Le variant brésilien est rare, aujourd'hui il y a 8 cas reconnus sur le territoire belge.

Entre le 12 et le 18 février, en moyenne 120,3 personnes contaminées par le Covid-19 ont été admises chaque jour à l'hôpital en Belgique, ce qui représente une baisse de 4% par rapport à la période de sept jours précédente. Le nombre de personnes actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 s'établit à 1.589, dont 313 en soins intensifs. Le nombre de patients en soins intensifs augmente légèrement: 6%.

Heureusement, les décès continuent à baisser. Le nombre de décès dus au Covid-19 a légèrement baissé, de 8,3% par rapport à la semaine précédente. La moyenne était de 39,3 par jour sur la période entre le 9 et le 15 février.

Vaccination : 17% des plus de 80 ans

378 000 citoyens ont reçu la première injection dans notre pays, et 230 000 ont reçu leur deuxième dose. La couverture vaccinale est de 17% pour les citoyens plus de 80 ans (première injection), et de 14% pour la deuxième injection.

Steven Van Gucht et Yves Van Laethem annoncent de bonnes nouvelles sur le front des maisons de repos et de soins. "Le vaccin est un allié puissant qui commence à faire son travail. Tout va dans le bon sens". Tous les paramètres de l'épidémie baissent en effet dans les maisons de repos et de soins.

Vaccin AstraZeneca : pas d'inquiétude

Face à la confusion et à l'inquiétude autour du vaccin AstraZeneca, et aux informations entachées d'erreurs, les porte-parole interfédéraux refont le point. En Afrique du Sud, on a en effet rapporté des cas de covid parmi les personnes vaccinées.

"Même en Afrique du Sud, rien n'indique qu'il ne protège pas contre les formes graves. Il n'y a aucune indication que le vaccin d'AstraZeneca ne protégerait pas contre les symptômes graves : c'est primordial, car il empêche les gens d'être hospitalisés. Il faut éviter au maximum que les patients aillent à l'hôpital", affirme Yves Van Laethem.

Si dans certains pays, dont la Belgique, il n'est approuvé uniquement jusqu'à 55 ans, ce n'est pas parce qu'il fonctionnerait moins bien, mais parce que les données pour ce groupe d'âge sont extrêmement limitées. Dès que les résultats d'une grande étude clinique américaine de la grande campagne de vaccination au Royaume-Uni seront disponibles, les autorités sanitaires reverront leurs positions.

De plus, l'OMS a déclaré que le vaccin pourrait être administré aux plus de 65 ans et l'Agence européenne du Médicament ne pose pas de restriction d'âge. Les études cliniques démontrent qu'après le schéma complet de vaccination, le vaccin AstraZeneca possède une efficacité de 82% contre toutes les formes de Covid. Pour les formes graves, ce chiffre atteint les 100%. "Ce sont, indéniablement, d'excellents résultats. Le vaccin AstraZeneca rejoint Pfizer et Moderna quant à leur impact sur la santé", affirme Yves Van Laethem.

Il rappelle que l'objectif principal de la vaccination, c'est de prévenir les maladies les plus graves : "tous les vaccins en Belgique montrent une protection adéquate et peuvent être administrés en toute sécurité".

"Il est possible que nous ayons une légère augmentation du nombre de cas dans les jours qui viennent, même si actuellement nous sommes toujours sur un plateau." Yves Van Laethem souligne que la situation actuelle n'est pas mauvaise, dans un contexte où les magasins, et les coiffeurs sont ouverts. Et où l'hiver fait que nous passons plus de temps à l'intérieur. "Nous devons maintenant faire preuve de patience et de persévérance pour nous en tenir aux mesures. C'est difficile, mais tenez bon. La patience sera payante", déclare-t-il. Baisse du nombre de testsLe nombre moyen d'infections au coronavirus s'élevait à 1.813 par jour entre le 9 et le 15 février, une baisse de 12% par rapport à la semaine précédente, même si le nombre de tests a diminué de 17%, une baisse due aux congés scolaires. Le taux de positivité reste extrêmement stable : 5,2%Les baisses de contaminations s'observent surtout en Wallonie (-16%) et en Flandre (12%). À Bruxelles, elles remontent légèrement (1%). Les contaminations diminuent dans toutes les catégories d'âges, surtout auprès des enfants et des adolescents (-22%) et des personnes de plus de 90 ans (20%).Variant britannique : 37,4%Ces deux dernières semaines, 37,4% des infections en Belgique étaient causées par le variant britannique (une légère hausse, mais moindre que ce qu'on a pu craindre, souligne les porte-parole interfédéraux), et 4,6% par le variant sud-africain. Le variant brésilien est rare, aujourd'hui il y a 8 cas reconnus sur le territoire belge.Entre le 12 et le 18 février, en moyenne 120,3 personnes contaminées par le Covid-19 ont été admises chaque jour à l'hôpital en Belgique, ce qui représente une baisse de 4% par rapport à la période de sept jours précédente. Le nombre de personnes actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 s'établit à 1.589, dont 313 en soins intensifs. Le nombre de patients en soins intensifs augmente légèrement: 6%.Heureusement, les décès continuent à baisser. Le nombre de décès dus au Covid-19 a légèrement baissé, de 8,3% par rapport à la semaine précédente. La moyenne était de 39,3 par jour sur la période entre le 9 et le 15 février. Vaccination : 17% des plus de 80 ans378 000 citoyens ont reçu la première injection dans notre pays, et 230 000 ont reçu leur deuxième dose. La couverture vaccinale est de 17% pour les citoyens plus de 80 ans (première injection), et de 14% pour la deuxième injection.Steven Van Gucht et Yves Van Laethem annoncent de bonnes nouvelles sur le front des maisons de repos et de soins. "Le vaccin est un allié puissant qui commence à faire son travail. Tout va dans le bon sens". Tous les paramètres de l'épidémie baissent en effet dans les maisons de repos et de soins.Vaccin AstraZeneca : pas d'inquiétudeFace à la confusion et à l'inquiétude autour du vaccin AstraZeneca, et aux informations entachées d'erreurs, les porte-parole interfédéraux refont le point. En Afrique du Sud, on a en effet rapporté des cas de covid parmi les personnes vaccinées."Même en Afrique du Sud, rien n'indique qu'il ne protège pas contre les formes graves. Il n'y a aucune indication que le vaccin d'AstraZeneca ne protégerait pas contre les symptômes graves : c'est primordial, car il empêche les gens d'être hospitalisés. Il faut éviter au maximum que les patients aillent à l'hôpital", affirme Yves Van Laethem.Si dans certains pays, dont la Belgique, il n'est approuvé uniquement jusqu'à 55 ans, ce n'est pas parce qu'il fonctionnerait moins bien, mais parce que les données pour ce groupe d'âge sont extrêmement limitées. Dès que les résultats d'une grande étude clinique américaine de la grande campagne de vaccination au Royaume-Uni seront disponibles, les autorités sanitaires reverront leurs positions.De plus, l'OMS a déclaré que le vaccin pourrait être administré aux plus de 65 ans et l'Agence européenne du Médicament ne pose pas de restriction d'âge. Les études cliniques démontrent qu'après le schéma complet de vaccination, le vaccin AstraZeneca possède une efficacité de 82% contre toutes les formes de Covid. Pour les formes graves, ce chiffre atteint les 100%. "Ce sont, indéniablement, d'excellents résultats. Le vaccin AstraZeneca rejoint Pfizer et Moderna quant à leur impact sur la santé", affirme Yves Van Laethem. Il rappelle que l'objectif principal de la vaccination, c'est de prévenir les maladies les plus graves : "tous les vaccins en Belgique montrent une protection adéquate et peuvent être administrés en toute sécurité".