Au rayon des motifs de satisfaction, le Commissariat pointe la livraison en temps et en heure samedi des vaccins destinés à la Belgique. Décongelés dimanche, ils sont partis lundi vers les maisons de repos depuis le campus du Gasthuisberg de l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven). Celui-ci servira, durant toute la campagne de vaccination, de lieu de stockage central pour les vaccins destinés à la population belge.

Tous les vaccins (près de 300) ont pu être administrés "assez rapidement", sans gaspiller aucune dose. Mises sous observation pendant une quinzaine de minutes après l'injection, les personnes vaccinées n'ont pas présenté d'effets secondaires notables. "Nous invitons bien sûr le personnel médical à notifier toute réaction éventuelle, bénigne ou plus importante, à l'AFMPS", l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, a souligné Sabine Stordeur, project manager au sein de la task force vaccination.

Côté améliorations à apporter, le Commissariat pointe quelques problèmes techniques avec le serveur concernant le transport et avec l'application de Medista, la société spécialisée en livraison de matériel pharma basée à Wemmel et chargée du transfert des doses. Toutefois, "ces problèmes devraient être réglés la semaine prochaine", a rassuré Dirk Ramaekers, qui dirige la task force sur la stratégie de vaccination.

Par ailleurs, le Commissariat corona du gouvernement observe un manque de maîtrise de certains acteurs concernant la manipulation des vaccins. "Il est facile d'administrer un vaccin", clarifie M. Ramaekers, "mais beaucoup moins aisé de le décongeler correctement (les vaccins BioNTech-Pfizer sont conservés à -75°C, NDLR) et de diviser un flacon, qui contient cinq doses, en doses individuelles." C'est pourquoi le Commissariat recommande que la personne qui dilue le produit soit supervisée par un deuxième acteur.

Enfin, des points de contact doivent être ajoutés pour permettre aux maisons de repos et de soins de commander les vaccins.

"2021 sera une année entière de vaccination", a prévenu Yvon Englert, chargé de la communication scientifique et publique de la task force vaccination. Le Commissariat vise la vaccination d'environ quatre millions de Belges d'ici les mois d'été. "Le suivi de la vaccination sur toute l'année sera donc très important", conclut Sabine Stordeur, notamment pour maintenir l'adhésion de la population et donc l'efficacité de la couverture vaccinale.

Au rayon des motifs de satisfaction, le Commissariat pointe la livraison en temps et en heure samedi des vaccins destinés à la Belgique. Décongelés dimanche, ils sont partis lundi vers les maisons de repos depuis le campus du Gasthuisberg de l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven). Celui-ci servira, durant toute la campagne de vaccination, de lieu de stockage central pour les vaccins destinés à la population belge. Tous les vaccins (près de 300) ont pu être administrés "assez rapidement", sans gaspiller aucune dose. Mises sous observation pendant une quinzaine de minutes après l'injection, les personnes vaccinées n'ont pas présenté d'effets secondaires notables. "Nous invitons bien sûr le personnel médical à notifier toute réaction éventuelle, bénigne ou plus importante, à l'AFMPS", l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, a souligné Sabine Stordeur, project manager au sein de la task force vaccination. Côté améliorations à apporter, le Commissariat pointe quelques problèmes techniques avec le serveur concernant le transport et avec l'application de Medista, la société spécialisée en livraison de matériel pharma basée à Wemmel et chargée du transfert des doses. Toutefois, "ces problèmes devraient être réglés la semaine prochaine", a rassuré Dirk Ramaekers, qui dirige la task force sur la stratégie de vaccination. Par ailleurs, le Commissariat corona du gouvernement observe un manque de maîtrise de certains acteurs concernant la manipulation des vaccins. "Il est facile d'administrer un vaccin", clarifie M. Ramaekers, "mais beaucoup moins aisé de le décongeler correctement (les vaccins BioNTech-Pfizer sont conservés à -75°C, NDLR) et de diviser un flacon, qui contient cinq doses, en doses individuelles." C'est pourquoi le Commissariat recommande que la personne qui dilue le produit soit supervisée par un deuxième acteur. Enfin, des points de contact doivent être ajoutés pour permettre aux maisons de repos et de soins de commander les vaccins. "2021 sera une année entière de vaccination", a prévenu Yvon Englert, chargé de la communication scientifique et publique de la task force vaccination. Le Commissariat vise la vaccination d'environ quatre millions de Belges d'ici les mois d'été. "Le suivi de la vaccination sur toute l'année sera donc très important", conclut Sabine Stordeur, notamment pour maintenir l'adhésion de la population et donc l'efficacité de la couverture vaccinale.