Il s'agit d'une augmentation par rapport à la période précédente, mais l'incidence reste inférieure à celle qu'a la maladie dans la population générale. Dans les écoles, les incidences de nouveaux cas calculées sur les 14 jours sont de 91 cas sur 100.000 élèves en primaire et de 125 en secondaire. Dans la population générale, l'incidence s'élève à 252 pour 100.000 habitants.

Les nombres totaux de cas signalés sont semblables à ceux de la seconde moitié de septembre ou à la période de novembre-décembre; leur évolution est cependant en croissance. L'augmentation est toutefois à nuancer car le nombre de tests réalisés dans les écoles est également en hausse depuis la rentrée de janvier.

Cinquante écoles ont été concernées par un ou plusieurs clusters au cours de la semaine, ajoute l'ONE.

L'Office souligne la "nécessité pour la population de poursuivre rigoureusement le suivi des mesures d'isolement, de quarantaine et de testing".

Il s'agit d'une augmentation par rapport à la période précédente, mais l'incidence reste inférieure à celle qu'a la maladie dans la population générale. Dans les écoles, les incidences de nouveaux cas calculées sur les 14 jours sont de 91 cas sur 100.000 élèves en primaire et de 125 en secondaire. Dans la population générale, l'incidence s'élève à 252 pour 100.000 habitants. Les nombres totaux de cas signalés sont semblables à ceux de la seconde moitié de septembre ou à la période de novembre-décembre; leur évolution est cependant en croissance. L'augmentation est toutefois à nuancer car le nombre de tests réalisés dans les écoles est également en hausse depuis la rentrée de janvier.Cinquante écoles ont été concernées par un ou plusieurs clusters au cours de la semaine, ajoute l'ONE. L'Office souligne la "nécessité pour la population de poursuivre rigoureusement le suivi des mesures d'isolement, de quarantaine et de testing".