Lire également "La Belgique ne fait pas mieux que les Pays-Bas, malgré un confinement plus strict" et notre dossier sur la crise du coronavirus
...

" Moins contraignante pour la population et moins destructrice pour l'économie, la politique néerlandaise apparaît tout aussi efficace que la nôtre pour enrayer l'épidémie ", conclut-il. Les critiques ont fusé : l'étude manquerait de rigueur, émane d'un politologue n'ayant pas de compétences en épidémiologie et serait irresponsable en cette ère de confinement. Des rumeurs ont même fait état d'une enquête ouverte à son sujet. Renseignement pris, ce n'est pas le cas au niveau rectoral. L'UCLouvain, dit-on en coulisse, n'approuve pas l'étude, mais n'entend pas nourrir une polémique sur ce sujet. Vincent Laborderie se défend : " C'est une étude que j'ai réalisée moi-même et qui n'engage pas l'université. " Son collègue François Gemenne renchérit : " Le principe des working papers, c'est précisément de soumettre des idées à discussion. " Rideau.