Les négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni patinent alors que se profile un Brexit sans accord au 1er janvier 2021. La pêche est l'une des pierres d'achoppement pour un accord final .

Les pêcheurs flamands espèrent encore un accord. "Pour le moment, nous supposons toujours que les négociateurs défendront les positions de la pêche européenne. L'espoir est toujours là, mais il se réduit", a déclaré M. Brouckaert. En cas de Brexit sans accord, les pêcheurs espèrent toutefois que les négociations sur la pêche se poursuivront. "S'il n'y a pas d'accord commercial ou s'il y a un accord commercial négatif, nous voulons essayer de négocier séparément pour les pêcheurs. Nos pêcheurs ne peuvent pas simplement chercher un autre endroit pour aller travailler. Cela prendrait beaucoup de temps", ajoute-t-il.

La moitié des prises des bateaux belges se font dans les eaux britanniques. La flotte compte 65 bateaux et 400 pêcheurs environ.

Les négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni patinent alors que se profile un Brexit sans accord au 1er janvier 2021. La pêche est l'une des pierres d'achoppement pour un accord final . Les pêcheurs flamands espèrent encore un accord. "Pour le moment, nous supposons toujours que les négociateurs défendront les positions de la pêche européenne. L'espoir est toujours là, mais il se réduit", a déclaré M. Brouckaert. En cas de Brexit sans accord, les pêcheurs espèrent toutefois que les négociations sur la pêche se poursuivront. "S'il n'y a pas d'accord commercial ou s'il y a un accord commercial négatif, nous voulons essayer de négocier séparément pour les pêcheurs. Nos pêcheurs ne peuvent pas simplement chercher un autre endroit pour aller travailler. Cela prendrait beaucoup de temps", ajoute-t-il. La moitié des prises des bateaux belges se font dans les eaux britanniques. La flotte compte 65 bateaux et 400 pêcheurs environ.