La facture énergétique

Vu la hausse historique du prix du gaz et de l'électricité, le gouvernement fédéral a décidé de déduire un chèque énergie de 80 euros de la facture du million de ménages les plus précarisés au 4e trimestre 2021. Le budget pour le chèque énergie est de 72 millions d'euros. Pour l'extension du tarif social, également décidée, il prévoit un budget de 208 millions d'euros. En outre, la facture d'énergie sera simplifiée et une norme énergétique sera instaurée pour contenir les hausses de prix. Le fonds électricité et gaz fera par ailleurs l'objet d'un financement unique à concurrence de 16 millions d'euros. Il permettra de venir en aide à des ménages en difficulté qui ne peuvent pas prétendre au tarif social.

"Je me suis battu pour qu'un chèque énergie de 80 euros allège la facture des familles les plus précarisées, en plus de la prolongation du tarif social jusqu'au printemps prochain !", a déclaré le ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS).

La garde d'enfants

Le gouvernement fédéral a décidé d'aider les familles en augmentant la déduction fiscale pour la garde d'enfants à 14 euros par jour et par enfant.

Le certificat médical

Les travailleurs qui ne sont malades qu'un jour ne devront plus présenter de certificat médical. Afin d'éviter que cette règle ne conduise à des abus, cette possibilité n'est offerte que trois fois par an. A la quatrième fois, en cas de maladie pendant plus d'un jour, il faudra consulter son médecin généraliste.

Les PME sont exemptées de la suppression de l'exigence d'un certificat médical. L'UCM et l'Unizo avaient en effet exprimé leurs craintes de voir se multiplier les absences "du lundi" lorsque cette mesure a été évoquée durant les négociations.

La semaine de travail de quatre jours

La Vivaldi a confirmé qu'elle ouvrait la possibilité de prester une semaine de travail de 38 heures en quatre jours au lieu de cinq. L'assouplissement des horaires de travail sera notamment ouvert aux personnes en coparentalité, permettant une alternance entre des semaines avec davantage de prestations et d'autres davantage libres pour la vie privée. La mesure doit toutefois encore faire l'objet de discussions avec les partenaires sociaux.

Une taxe sur les vols courts

La décision a également été prise d'introduire une taxe de vol. Dans un premier temps, la Vivaldi ciblera les vols courts de moins de 500 kilomètres, afin de décourager autant que possible les voyages d'affaires en avion vers Paris ou Londres. Le "droit d'embarquement" devrait rapporter 20 millions d'euros à l'État. Les subventions au diesel professionnel vont également être fortement réduites, une mesure qui devrait rapporter 50 millions d'euros.

Les accises sur le tabac

Sans surprise, à partir du 1er janvier 2022, le gouvernement augmentera encore les droits d'accises sur les produits de tabac traditionnels. Selon l'Echo, il a également l'intention de créer un cadre juridique pour les cigarettes électroniques et les autres nouveaux produits du tabac. Dès 1er janvier 2024, il devrait instaurer une nouvelle catégorie d'accises pour les autres types de produits du tabac. (Avec Belga)

La facture énergétique Vu la hausse historique du prix du gaz et de l'électricité, le gouvernement fédéral a décidé de déduire un chèque énergie de 80 euros de la facture du million de ménages les plus précarisés au 4e trimestre 2021. Le budget pour le chèque énergie est de 72 millions d'euros. Pour l'extension du tarif social, également décidée, il prévoit un budget de 208 millions d'euros. En outre, la facture d'énergie sera simplifiée et une norme énergétique sera instaurée pour contenir les hausses de prix. Le fonds électricité et gaz fera par ailleurs l'objet d'un financement unique à concurrence de 16 millions d'euros. Il permettra de venir en aide à des ménages en difficulté qui ne peuvent pas prétendre au tarif social."Je me suis battu pour qu'un chèque énergie de 80 euros allège la facture des familles les plus précarisées, en plus de la prolongation du tarif social jusqu'au printemps prochain !", a déclaré le ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS). La garde d'enfants Le gouvernement fédéral a décidé d'aider les familles en augmentant la déduction fiscale pour la garde d'enfants à 14 euros par jour et par enfant.Le certificat médical Les travailleurs qui ne sont malades qu'un jour ne devront plus présenter de certificat médical. Afin d'éviter que cette règle ne conduise à des abus, cette possibilité n'est offerte que trois fois par an. A la quatrième fois, en cas de maladie pendant plus d'un jour, il faudra consulter son médecin généraliste. Les PME sont exemptées de la suppression de l'exigence d'un certificat médical. L'UCM et l'Unizo avaient en effet exprimé leurs craintes de voir se multiplier les absences "du lundi" lorsque cette mesure a été évoquée durant les négociations.La semaine de travail de quatre jours La Vivaldi a confirmé qu'elle ouvrait la possibilité de prester une semaine de travail de 38 heures en quatre jours au lieu de cinq. L'assouplissement des horaires de travail sera notamment ouvert aux personnes en coparentalité, permettant une alternance entre des semaines avec davantage de prestations et d'autres davantage libres pour la vie privée. La mesure doit toutefois encore faire l'objet de discussions avec les partenaires sociaux.Une taxe sur les vols courtsLa décision a également été prise d'introduire une taxe de vol. Dans un premier temps, la Vivaldi ciblera les vols courts de moins de 500 kilomètres, afin de décourager autant que possible les voyages d'affaires en avion vers Paris ou Londres. Le "droit d'embarquement" devrait rapporter 20 millions d'euros à l'État. Les subventions au diesel professionnel vont également être fortement réduites, une mesure qui devrait rapporter 50 millions d'euros.Les accises sur le tabacSans surprise, à partir du 1er janvier 2022, le gouvernement augmentera encore les droits d'accises sur les produits de tabac traditionnels. Selon l'Echo, il a également l'intention de créer un cadre juridique pour les cigarettes électroniques et les autres nouveaux produits du tabac. Dès 1er janvier 2024, il devrait instaurer une nouvelle catégorie d'accises pour les autres types de produits du tabac. (Avec Belga)