Quinze ans que le Parti socialiste exerçait la tutelle sur la propreté publique à Bruxelles, donc sur l'agence Bruxelles Propreté (ABP) ! C'en est fini. C'est désormais l'écologiste Alain Maron qui s'y colle. Qui s'y colle, car ni Ecolo ni aucun des autres partis présents à la table de négociations bruxelloises n'était demandeur. " Nous sommes tous partis de l'idée qu'il fallait des changements dans la gestion des compétences. C'est plus sain, justifie diplomatiquement Laurette Onkelinx, négociatrice socialiste en chef à Bruxelles. Or, le PS gérait le département de la propreté publique durant ces dernières législatures. " Depuis 2004, Emir Kir, Rachid Madrane et Fadila Laanan se sont succédé au pilotage politique de cet organisme public en charge du ramassage des déchets ménagers et du balayage des voiriesWrégionales de la capitale.
...