"Et on estime que le restant des cinq millions de masques commandés - qui devaient initialement être livrés dimanche, ndlr - sera disponible dans la seconde partie de la semaine", a affirmé le vice-Premier ministre et ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld), lundi matin, sur Bel RTL.

"Le support du parlement nous permettra de travailler beaucoup plus vite. J'espère que les choses ne vont pas dégénérer mais c'est bien de savoir qu'on a cette capacité", a-t-il par ailleurs souligné alors que le gouvernement de Sophie Wilmès a obtenu, dimanche soir, des pouvoirs spéciaux pour une durée maximum de six mois afin de lutter contre le coronavirus.

Selon Alexander De Croo, la Première ministre prêtera serment "ce lundi ou demain matin" avant un vote de confiance au parlement ce jeudi. Enfin, interrogé sur l'impact économique de la crise, le ministre des Finances a assuré qu'"on fera tout pour protéger la santé mais aussi les emplois de nos citoyens".

"Durant tout le week-end, j'ai eu des discussions avec le secteur financier. Il faut que les mesures que nous avons prises en 2008 pour le sortir de la crise servent aujourd'hui à quelque chose. Je demande le soutien des banques pour que le financement des entreprises soit garanti et j'ai obtenu un engagement de Febelfin - la fédération du secteur, ndlr - en ce sens", a-t-il conclu.

La Belgique victime de fraude

Ce week-end, suite à une fraude, on a appris que les chances que les masques commandés par le gouvernement soient livrés sont "minimes".

Afin de prévenir une pénurie, imminente, de masques buccaux, le virologue Marc Van Ranst - membre du comité scientifique spécialement créé pour conseiller les autorités sur le coronavirus - appelle les citoyens à remettre les stocks qu'ils ont achetés aux hôpitaux. Il emboîte ainsi le pas au porte-parole interfédéral francophone Emmanuel André, qui lançait le même appel, dimanche soir.

"Et on estime que le restant des cinq millions de masques commandés - qui devaient initialement être livrés dimanche, ndlr - sera disponible dans la seconde partie de la semaine", a affirmé le vice-Premier ministre et ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld), lundi matin, sur Bel RTL."Le support du parlement nous permettra de travailler beaucoup plus vite. J'espère que les choses ne vont pas dégénérer mais c'est bien de savoir qu'on a cette capacité", a-t-il par ailleurs souligné alors que le gouvernement de Sophie Wilmès a obtenu, dimanche soir, des pouvoirs spéciaux pour une durée maximum de six mois afin de lutter contre le coronavirus. Selon Alexander De Croo, la Première ministre prêtera serment "ce lundi ou demain matin" avant un vote de confiance au parlement ce jeudi. Enfin, interrogé sur l'impact économique de la crise, le ministre des Finances a assuré qu'"on fera tout pour protéger la santé mais aussi les emplois de nos citoyens". "Durant tout le week-end, j'ai eu des discussions avec le secteur financier. Il faut que les mesures que nous avons prises en 2008 pour le sortir de la crise servent aujourd'hui à quelque chose. Je demande le soutien des banques pour que le financement des entreprises soit garanti et j'ai obtenu un engagement de Febelfin - la fédération du secteur, ndlr - en ce sens", a-t-il conclu.Ce week-end, suite à une fraude, on a appris que les chances que les masques commandés par le gouvernement soient livrés sont "minimes".Afin de prévenir une pénurie, imminente, de masques buccaux, le virologue Marc Van Ranst - membre du comité scientifique spécialement créé pour conseiller les autorités sur le coronavirus - appelle les citoyens à remettre les stocks qu'ils ont achetés aux hôpitaux. Il emboîte ainsi le pas au porte-parole interfédéral francophone Emmanuel André, qui lançait le même appel, dimanche soir.