Pour mettre toutes les chances de son côté, Infiniti profite du partenariat signé entre les groupes Renault-Nissan et Mercedes. En pratique, techniquement, on se retrouve un peu face à un clone de Mercedes Classe A. La Japonaise se base sur la même plate-forme, propose les mêmes moteurs et jouit des mêmes équipements technologiques.

Cela permet à la Q30 de se battre à armes égales avec le trio germanique, et d'arriver au catalogue avec une palette mécanique vaste : 1.5 l et 2.2 l diesel ; 1.6 l et 2.0 l turbo essence. Soit des puissances comprises entre 109 et 211 ch. Selon le moteur retenu, le modèle peut également jouir d'une transmission intégrale ou d'une boîte automatique à double embrayage.

Histoire de se démarquer de la Classe A, la petite Infiniti profite d'un style bien à elle. Et, détail caractéristique, d'une assiette légèrement surélevée. Voilà qui devrait plaire aux adeptes de positions de conduite (un peu) dominantes. Pour ceux qui visent encore plus haut, une QX30 aux attributs de "crossover" et surplombant davantage la route sortira du garage d'ici quelques mois.

En route, malgré ses 210 mm de garde au sol, la Q30 conserve un comportement dynamique appréciable. Si les plus sportifs lorgneront vers la finition "S" à l'amortissement plus ferme, les autres apprécieront le bel équilibre de la version "normale". On en profite d'autant plus que la direction, naturelle, commande un train avant précis.

Côté vie à bord, quelques points perdus en raison d'un espace habitable relativement compté, surtout aux places arrière. Le coffre, lui, ne souffre pas la critique et libère 368 l.

JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS

Fiche technique INFINITI Q30

• CYLINDRÉE : 2 143 cc

• PUISSANCE : 170 ch de 3 400 à 4 000 tr/min

• COUPLE : 350 Nm de 1 400 à 3 400 tr/min

• POIDS : 1 522 kg

• VOLUME DE CHARGEMENT : 368 l

• 0 À 100 KM/H : 8,3 s

• VITESSE MAXI : 210 km/h

• CONSOMMATION MOYENNE : 4,2 l/100km

• ÉMISSIONS DE CO2 : 110 g/km

• PRIX DE BASE : 28 950 euros

• TRÈS BIEN : Style original, offre mécanique complète, compromis confort/dynamisme appréciable

• PEUT MIEUX FAIRE : Réseau de distribution embryonnaire, habitabilité moyenne, image à construire

Pour mettre toutes les chances de son côté, Infiniti profite du partenariat signé entre les groupes Renault-Nissan et Mercedes. En pratique, techniquement, on se retrouve un peu face à un clone de Mercedes Classe A. La Japonaise se base sur la même plate-forme, propose les mêmes moteurs et jouit des mêmes équipements technologiques. Cela permet à la Q30 de se battre à armes égales avec le trio germanique, et d'arriver au catalogue avec une palette mécanique vaste : 1.5 l et 2.2 l diesel ; 1.6 l et 2.0 l turbo essence. Soit des puissances comprises entre 109 et 211 ch. Selon le moteur retenu, le modèle peut également jouir d'une transmission intégrale ou d'une boîte automatique à double embrayage. Histoire de se démarquer de la Classe A, la petite Infiniti profite d'un style bien à elle. Et, détail caractéristique, d'une assiette légèrement surélevée. Voilà qui devrait plaire aux adeptes de positions de conduite (un peu) dominantes. Pour ceux qui visent encore plus haut, une QX30 aux attributs de "crossover" et surplombant davantage la route sortira du garage d'ici quelques mois. En route, malgré ses 210 mm de garde au sol, la Q30 conserve un comportement dynamique appréciable. Si les plus sportifs lorgneront vers la finition "S" à l'amortissement plus ferme, les autres apprécieront le bel équilibre de la version "normale". On en profite d'autant plus que la direction, naturelle, commande un train avant précis. Côté vie à bord, quelques points perdus en raison d'un espace habitable relativement compté, surtout aux places arrière. Le coffre, lui, ne souffre pas la critique et libère 368 l. JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS