Ce coupé 4 portes arrive sur le marché par la grande porte, c'est-à-dire à des niveaux de performances ambitieux : la BMW i4 eDrive40 développe 340 ch et est une propulsion arrière classique. Mais au-dessus d'elle, la i4 M50 développe 544 ch via ses 4 roues motrices et promet des performances égales, voire supérieures, à celles des fameuses versions "M" thermiques. Ce niveau de performances peut évidemment poser question, quant à son utilité pour des véhicules dites écologiques, mais ces versions de l'i4 sont à considérer comme des porte-drapeaux et des modèles de transitions appelés à séduire la clientèle historique de BMW, appréciant les performances. Cela dit, l'i4 n'oublie pas les aspects pratiques, avec un coffre offrant de 470 à 1290 litres de contenance. En outre, l'i4 peut tracter des remorques jusqu'à 1600 kg.

200 kw

Pour préserver l'habitacle, les éléments constituant ces versions électriques utilisent des éléments compacts. Par exemple, la batterie haute tension 80 kWh mesure seulement 11 cm de haut. Le centre de gravité (propice au dynamisme) est au plus bas, carrément 53 mm plus bas que dans le cas d'une Série 3 berline thermique.

La batterie haute tension et forte capacité est aussi très fine, de sorte à ne pas encombrer l'habitacle., GF
La batterie haute tension et forte capacité est aussi très fine, de sorte à ne pas encombrer l'habitacle. © GF

Cette batterie supportant des hauts débits de courant direct (200 kW) promet une autonomie de 510 (i4 M50) et 590 km (i4 40). Sur les bornes de recharge les plus rapides, il serait possible de récupérer 140 km d'autonomie en seulement 10 minutes. Cela dit, pour profiter des nouveaux plaisirs de la conduite électrique selon BMW, il faudra débourser 59.600 euros pour la eDrive40e et 73.000 euros dans le cas de la i4 M50.

Ce coupé 4 portes arrive sur le marché par la grande porte, c'est-à-dire à des niveaux de performances ambitieux : la BMW i4 eDrive40 développe 340 ch et est une propulsion arrière classique. Mais au-dessus d'elle, la i4 M50 développe 544 ch via ses 4 roues motrices et promet des performances égales, voire supérieures, à celles des fameuses versions "M" thermiques. Ce niveau de performances peut évidemment poser question, quant à son utilité pour des véhicules dites écologiques, mais ces versions de l'i4 sont à considérer comme des porte-drapeaux et des modèles de transitions appelés à séduire la clientèle historique de BMW, appréciant les performances. Cela dit, l'i4 n'oublie pas les aspects pratiques, avec un coffre offrant de 470 à 1290 litres de contenance. En outre, l'i4 peut tracter des remorques jusqu'à 1600 kg. Pour préserver l'habitacle, les éléments constituant ces versions électriques utilisent des éléments compacts. Par exemple, la batterie haute tension 80 kWh mesure seulement 11 cm de haut. Le centre de gravité (propice au dynamisme) est au plus bas, carrément 53 mm plus bas que dans le cas d'une Série 3 berline thermique. Cette batterie supportant des hauts débits de courant direct (200 kW) promet une autonomie de 510 (i4 M50) et 590 km (i4 40). Sur les bornes de recharge les plus rapides, il serait possible de récupérer 140 km d'autonomie en seulement 10 minutes. Cela dit, pour profiter des nouveaux plaisirs de la conduite électrique selon BMW, il faudra débourser 59.600 euros pour la eDrive40e et 73.000 euros dans le cas de la i4 M50.