Sécurité nucléaire - Visé par Greenpeace, le gouvernement réfute tout manquement à son devoir de protection

05/04/13 à 17:25 - Mise à jour à 17:25

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement fédéral a réfuté vendredi, après une mise en demeure adressée par l'organisation écologiste Greenpeace, tout manquement dans la protection de la population face aux risques nucléaires.

Dans un communiqué commun, le Premier ministre Elio Di Rupo et la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet assurent que la sécurité et l'information de la population face à tous les risques -quels qu'ils soient- "est et a toujours été une priorité des autorités impliquées dans la planification d'urgence et la gestion de crise". "La vigilance est continue et l'exigence de sécurité constante, comme le démontre la mise à l'arrêt actuelle, le temps des analyses détaillées des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2", insiste le texte commun. Le gouvernement assure que de "nombreuses actions et exercices" sont régulièrement menés pour "veiller à optimaliser en continu" la sécurité des citoyens. Il précise à cet égard que chaque bourgmestre et gouverneur dispose d'un Plan Général d'Urgence et d'Intervention (PGUI) afin de préparer sa commune ou province à agir face à toute situation d'urgence. "Grâce à une concertation et coordination entre tous les acteurs locaux concernés, une Cellule de sécurité veille à l'opérationnalisation et à l'amélioration continue des procédures et plans d'urgence. Anticiper pour mieux gérer a toujours été le fil conducteur face aux risques, quels qu'ils soient", insiste le communiqué. Il souligne par ailleurs l'existence d'un Plan national d'urgence nucléaire et radiologique adopté en octobre 2003), complété au niveau provincial, par un Plan Particulier d'Urgence et d'Intervention (PPUI) à disposition des gouverneurs. "Il est essentiel de rappeler qu'un plan d'urgence est toujours évolutif et en amélioration continue. Une actualisation du Plan national d'urgence nucléaire est d'ailleurs en cours de réalisation à la demande de la ministre de l'Intérieur et sur la base des évaluations en cours". "La sécurité des habitants et des travailleurs est et sera toujours la priorité dans toutes les décisions ou analyses de situation", conclut le communiqué gouvernemental, rappelant au passage l'existence d'un site d'information préventive à destination des citoyens: www.risquenucleaire.be. (MUA)

Nos partenaires