Le Japon s'apprête à lancer la fusée Epsilon

26/08/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

L'agence japonaise d'exploration de l'espace (Jaxa) doit lancer mardi une nouvelle fusée appelée Epsilon, tout nouveau modèle qui transportera le télescope spatial nippon SPRINT-A.

Le Japon s'apprête à lancer la fusée Epsilon

© Image Globe

Le tir est prévu en milieu de journée, à 13H45 locales (04H35 GMT), depuis la base de Uchinoura, dans la préfecture de Kagoshima (sud du Japon).

Ce lanceur à propergols solides de 24 mètres de haut est le premier nouvellement développé par le Japon depuis la fusée H-2A en 2001, si on exclut la variante plus imposante H-2B qui a effectué sa première mission en 2009.

Même si les deux types de fusée ne sont pas dédiés aux mêmes tâches, l'Epsilon, qui a nécessité sept années de développement, est à peu près deux fois moins importante que la H-2A et le coût d'un lancement serait abaissé à un tiers grâce à une meilleure automatisation des tâches.

"Les équipements de lancement ont été considérablement réduits, de même que toute la période nécessaire pour effectuer un tir", se félicite le directeur du projet Epsilon, Yasuhiro Morita, sur le site de l'agence.

Le but ultime des évolutions mises partiellement en oeuvre dans l'Epsilon est de parvenir à créer une fusée à coût raisonnable "réutilisable", autrement dit qui revienne sur terre une fois sa mission accomplie.

"Il faudra encore du temps pour y parvenir", reconnaît M. Morita, mais l'Epsilon permet selon lui des avancées dans cette direction, de même qu'elle est censée donner plus de latitude aux clients pour ajuster jusqu'au jour J les paramètres des engins que la fusée doit placer en orbite.

Pour son premier tir, l'Epsilon-1 transportera SPRINT-A, premier satellite-télescope d'observation de l'environnement de planètes du système solaire (Vénus, Mars et Jupiter) depuis une orbite terrestre distante de 950 à 1.150 kilomètres.

La fusée refuse de décoller

Le tir du premier exemplaire d'Epsilon a échoué mardi. L'engin n'a pas bougé à la fin du compte à rebours. "Nous sommes en train de vérifier, nous communiquerons les informations ultérieurement", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'agence spatiale Jaxa. Le lanceur de 24 mètres de haut à propergols solides devait quitter le sol de la base d'Uchinoura à 13H45 locales (04H45 GMT), mais rien ne s'est produit et une demi-heure plus tard, la fusée était toujours dressée sur cette base perdue dans des montagnes boisées de la préfecture méridionale de Kagoshima.

En savoir plus sur:

Nos partenaires