Reconstruction mammaire après un cancer: un 2e BRA Day le 16 octobre pour mieux informer

02/10/13 à 13:16 - Mise à jour à 13:16

Source: Le Vif

(Belga) La deuxième édition du Breast Reconstruction Awareness Day (BRA Day) aura lieu cette année le 16 octobre. A cette occasion, des sessions d'information se tiendront dans 33 hôpitaux et cliniques du pays afin de sensibiliser les femmes à la question de la reconstruction mammaire après un cancer du sein. Une initiative à l'origine de laquelle se trouve la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (RBSPS).

Le choix de procéder ou non à une reconstruction mammaire après avoir subi une mastectomie relève du libre arbitre de la patiente mais il n'est pas toujours aisé de trouver des informations utiles et complètes. "Cela peut entrer dans la conception que l'on a de veiller à une certaine qualité de vie, un besoin que ressentent les femmes ayant souffert d'un cancer du sein", indique le Dr Karin Rondia, directeur médical de la Fondation contre le Cancer qui soutien l'initiative de ce 2e BRA Day. "Toutefois nous constatons que ce choix d'une reconstruction n'est abordé, avant l'ablation, que dans 60 pc des cas avec la patiente". Au cours des sessions d'informations proposées le 16 octobre, les médecins expliqueront les différentes techniques de chirurgie plastique reconstructrice du sein, un domaine dans lequel la Belgique est à la pointe. "En fonction du type de traitement subi, mastectomie ou tumorectomie (un traitement plus "conservateur" du sein, ndlr), une équipe pluridisciplinaire regroupant sénologue, oncologue, chirurgien, chirurgien plastique, psychologue, etc...éclairera la patiente dans son choix", explique le Dr Gaëtan Willemart de la RBSPS. "Certaines femmes choisiront la reconstruction par prothèse, d'autres par auto-transplantation de leur propres tissus. Le but étant toujours de retrouver une morphologie proche de ce qu'elle était avant l'opération." En moyenne, chaque jour en Belgique, 25 femmes apprennent qu'elles sont atteintes d'un cancer du sein. On considère qu'une femme sur 9 court un jour le risque de développer la maladie. (Belga)

Nos partenaires