Protection renforcée pour les enfants de moins de 3 ans exposés aux chaînes jeune public

22/01/13 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Le Vif

(Belga) La commission Audiovisuel du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mardi à l'unanimité un projet de décret renforçant le système de protection des mineurs d'âge exposés aux médias audiovisuels, instaurant notamment un dispositif d'avertissement des parents pour les chaînes dites "jeune public".

Lorsque le téléspectateur voudra accéder à une chaîne présentée comme spécifiquement conçue pour les enfants de moins de trois ans, il recevra un message d'avertissement le sensibilisant au fait que la télévision peut engendrer des retards de développement chez ces enfants, selon ce projet de la ministre Fadila Laanan. Plusieurs études tendent à démontrer que la télévision est préjudiciable pour les enfants en bas âge, et le fait que des télévisions se présentent comme spécifiquement conçues pour cette catégorie d'âge est de nature à accroître ce préjudice, car il pourrait inciter les parents à lever leur vigilance, souligne le texte. Dans cette optique, le nouveau contrat de gestion de la RTBF interdit expressément la diffusion de services audiovisuels, de programmes et de parties de programmes spécifiquement conçus pour les enfants de moins de 3 ans. Le projet de décret vise aussi la mise en place d'un système de protection propre aux services non linéaires (vidéo à la demande, par exemple). Quant au processus de diffusion numérique, le texte confirme que la responsabilité de la protection des mineurs ne pèse pas seulement sur l'éditeur mais également sur le distributeur. Le projet de décret doit encore être adopté en séance plénière. (VIM)

Nos partenaires