Pas de travail après le travail au ministère allemand du Travail

30/08/13 à 19:08 - Mise à jour à 19:08

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère allemand du Travail s'est doté de règles écrites pour que ses salariés puissent profiter de leur temps libre, sans être sollicités par email ou par téléphone, a-t-il indiqué vendredi.

Une convention a été passée entre les représentants du personnel et le ministère, prévoyant que ses collaborateurs ne peuvent être dérangés pendant leur temps libre que "dans des situations exceptionnelles justifiées". Par ailleurs, aucun employé du ministère ne peut être sanctionné s'il coupe son portable ou ne consulte pas ses emails, après sa journée de travail ou pendant les week-ends, selon l'accord qui a été signé par la ministre allemande du Travail, Ursula von der Leyen (CDU) en mai et révélé vendredi par les médias. "Il faut éviter une +auto-exploitation+ des salariés", explique le texte. Pour ce qui est de leur disponibilité en dehors du temps de travail, il faut appliquer "le principe de l'intervention minimale". Pour pouvoir déranger leurs subalternes pendant leurs congés, les supérieurs hiérarchiques doivent respecter plusieurs conditions: les tâches à accomplir doivent "être urgentes", "avoir un caractère exceptionnel" et "ne pas pouvoir attendre jusqu'au prochain jour de service" du salarié, précise encore cette convention dont le ministère du Travail est la seule administration allemande à s'être doté. "Le processus de négociation pour aboutir à ces règles claires qui entendent protéger la santé mentale (des salariés), a été aussi éprouvant que fructueux. Maintenant, les règles sont claires, écrites noir sur blanc", s'est félicitée Mme von der Leyen. L'essor des "smartphones", portables et autres tablettes a tendance à rendre moins claires les frontières entre vie professionnelle et temps libre, une situation qui pousse en Allemagne de plus en plus de grands groupes, comme Volkswagen ou BMW, à se doter de règles pour protéger les salariés. (Belga)

Nos partenaires