Le ministre israélien des Affaires étrangères Lieberman souhaite des élections anticipées

06/04/14 à 19:08 - Mise à jour à 19:08

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, s'est prononcé dimanche pour des élections anticipées, rejetant l'application de l'accord conclu en juillet avec les Palestiniens sous l'égide des Etats-Unis pour relancer les négociations, ont rapporté dimanche les médias israéliens.

En l'état des négociations, qui butent sur l'élargissement d'un dernier contingent de prisonniers palestiniens, "le gouvernement a trois options: libérer les prisonniers, même si les Palestiniens ont trahi leur promesse, former une nouvelle coalition gouvernementale ou organiser des élections. Cette dernière option est préférable", a déclaré lors d'une conférence à New-York le chef du parti ultranationaliste Israël Beiteinou, cité par la radio publique israélienne. Aux termes de l'accord conclu en juillet sous la houlette de M. Kerry, les Palestiniens avaient consenti à suspendre toute démarche d'adhésion aux organisations et conventions internationales pendant les neuf mois impartis aux pourparlers, en échange de la libération par Israël de quatre contingents de prisonniers incarcérés avant 1993. Mais le 29 mars, Israël a refusé de libérer le quatrième et dernier contingent de prisonniers prévu, parmi lesquels des Arabes israéliens. La direction palestinienne a répliqué en demandant l'adhésion à 15 accords et traités internationaux. Le vice-ministre de la Défense Danny Danon, un faucon du Likoud, le parti du Premier ministre (droite nationaliste), a déjà prévenu qu'il démissionnerait "immédiatement" si ces Arabes israéliens étaient inclus dans la liste des détenus libérables. Le Foyer juif, un parti nationaliste religieux, fervent partisan de la colonisation, menace aussi de quitter le gouvernement de Benjamin Netanyahu si des Arabes israéliens ou des Palestiniens de Jérusalem-Est sont élargis. (Belga)

Nos partenaires