La fraude à la viande de cheval pourrait remonter à août, selon Findus

09/02/13 à 15:10 - Mise à jour à 15:10

Source: Le Vif

(Belga) La fraude à la viande de cheval, découverte au Royaume-Uni dans des lasagnes censées être au boeuf, pourrait remonter à août 2012, a déclaré samedi le distributeur des produits incriminés, Findus, citant une lettre de son fournisseur français Comigel.

Findus a appris "dans une lettre du 2 février 2013 émanant du fournisseur" de lasagnes Comigel que la fraude pouvait dater "du mois d'août 2012", a déclaré le groupe de produits surgelés dans un communiqué publié à Londres. Findus a insisté sur le fait qu'il n'était pas "au courant l'an dernier du problème de contamination à la viande chevaline". Findus réagissait à l'extrait d'une lettre reproduite par le député britannique travailliste (opposition) Tom Watson sur son site internet et envoyée selon lui par Findus à ses détaillants. Des enquêtes "ont conduit l'un des nos fournisseurs basés en France à nous informer par écrit le 2 février 2013 que les produits de base fournis depuis le 1er août 2012 sont probablement non conformes et en conséquence que l'étiquetage des produits finis est incorrect", peut-on lire dans le texte reproduit. "Le fournisseur nous a demandé de retirer les lots" en question, selon la même source. Findus UK a indiqué vendredi avoir retiré lundi, soit le 4 février, les produits incriminés au Royaume-Uni. D'importantes quantités de viande de cheval - jusqu'à 100% - ont été découvertes dans des lasagnes distribuées au Royaume-Uni et fournies par Comigel. Le scandale a des ramifications en Europe, car Comigel s'approvisionnait auprès de l'entreprise française Spanghero, qui affirme avoir acheté la viande en Roumanie. (ANDREW YATES)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos