L'AWDC ne partage pas la position des députés des six partis belges

07/01/14 à 18:26 - Mise à jour à 18:26

Source: Le Vif

(Belga) L'Antwerp World Diamond Centre (AWDC), la fédération coupole des sociétés diamantaires anversoises, ne partage pas la position des députés des six partis belges, qui estiment que le processus de Kimberley, visant à éviter que les trafics de diamants ne financent les activités militaires de régimes rebelles, ne fonctionne pas. Si la fédération dit soutenir les nouvelles initiatives en matière de contrôle, elle estime en revanche que la problématique des droits de l'homme doit rester du ressort des ONG.

L'AWDC ne partage pas la position des députés des six partis belges

L'AWDC souligne que "le système du processus de Kimberley a été en mesure de réduire en dix ans la part des diamants issus de conflits dans l'industrie mondiale du diamant de 15 à 0,2%". La fédération, qui plaide pour un commerce transparent et durable, souhaite voir les standards stricts appliqués à Anvers être élargis à l'échelle mondiale. "Nous soutenons les nouvelles initiatives qui visent à renforcer ce rôle", indique l'AWDC en précisant que la problématique des droits de l'homme doit être davantage du ressort d'ONG déjà actives, qui ont un rôle à jouer dans le processus de Kimberley en matière de surveillance. (Belga)

Nos partenaires