Kinshasa dément avoir envoyé des troupes à Bangui

31/12/12 à 00:22 - Mise à jour à 00:22

Source: Le Vif

(Belga) La rébellion centrafricaine Séléka, qui menace de renverser le président François Bozizé, a accusé la République démocratique du Congo (RDC) d'avoir "envoyé des soldats à Bangui, dans le cadre de la force des pays d'Afrique centrale, pour soutenir" le régime du chef de l'Etat centrafricain, une affirmation démentie par Kinshasa.

Selon les rebelles centrafricains, "des soldats congolais" auraient été "installés au camp Beya, le quartier général de l'armée centrafricaine, et pourraient être rejoints par les militaires d'autres pays". Mais à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende Omalanga, a démenti un tel envoi de troupes. "Les troupes congolaises sont à Bangui depuis près de trois ans dans le cadre de la Force multinationale d'Afrique centrale (FOMAC). La RDC subit déjà les conséquences de la crise centrafricaine. Nous sommes déjà très préoccupés pour apporter assistance à Zongo, dans la province de l'Equateur (nord-ouest), à près de 4.000 réfugiés centrafricains qui fuient les hostilités dans leur pays", a-t-il affirmé, cité par la presse kinoise. Le Séléka, qui a repris les armes le 10 décembre, s'est assuré le contrôle de la majeure partie du territoire centrafricain sans rencontrer de véritable résistance. Cette pression militaire a contraint M. Bozizé à promettre dimanche la constitution d'un gouvernement d'union nationale et à assurer qu'il ne se représenterait pas à sa propre succession en 2016. L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba est jugé depuis des mois devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye sous l'accusation de crimes contre l'humanité et crimes de guerre, à savoir des viols, pillages et meurtres, commis entre octobre 2002 et mars 2003 en Centrafrique par sa milice du Mouvement de Libération du Congo (MLC). Ses troupes étaient alors intervenues pour soutenir l'ex-président Ange-Félix Patassé, victime d'une tentative de coup d'Etat menée par le général Bozizé. (GGD)

Nos partenaires