Une ONG publie une vidéo de Palestiniens tués par des soldats israéliens

20/05/14 à 20:00 - Mise à jour à 20:00

Source: Le Vif

La section palestinienne de l'ONG "Defence for Children International" (DCI) a publié mardi une vidéo qui montre, d'après elle, l'exécution de deux Palestiniens. Les images proviennent de caméras de surveillance.

Une ONG publie une vidéo de Palestiniens tués par des soldats israéliens

© Image Globe

On y voit deux personnes qui s'effondrent soudainement dans la rue puis restent immobiles. Selon l'ONG, les victimes auraient été abattues par des agents des services de sécurité israéliens.

Les victimes sont deux jeunes Palestiniens tués jeudi dernier lors d'un affrontement avec des troupes israéliennes à Beitunia, une ville palestinienne située à 14 km au nord de Jérusalem. Des médecins palestiniens ont confirmé que les deux individus avaient été tués à balles réelles.

De son côté, l'armée israélienne prétend ne pas employer d'armes réelles lors des émeutes. Une enquête a été ouverte, mais elle est toujours pendante, a expliqué un porte-parole de l'armée. Celui-ci assure que le contrôle de l'utilisation des armes par les soldats a été renforcé.

L'ONU réclame une enquête

Un haut responsable de l'ONU a réclamé mardi aux autorités israéliennes une enquête impartiale sur la mort de deux jeunes Palestiniens, tués le 15 mai en Cisjordanie.

"L'ONU demande que les autorités israéliennes mènent une enquête indépendante et transparente sur ces deux décès et presse Israël de s'assurer que ses forces de sécurité respectent strictement les principes de base sur l'utilisation de la force et des armes à feu par les responsables des forces de l'ordre", a déclaré le secrétaire général adjoint pour les affaires politiques, Oscar Fernandez-Taranco, lors du point mensuel de la situation au Proche-Orient. "Il est très préoccupant de constater que les premières informations semblent indiquer que les deux Palestiniens tués étaient sans armes et ne semblaient représenter aucune menace directe", a-t-il souligné.

Les deux jeunes, âgés de 16 et 17 ans, ont été tués lors des manifestations pour la "Nakba" (catastrophe en arabe) que représentent pour les Palestiniens la création d'Israël en 1948 et la tragédie des réfugiés.

Un porte-parole militaire israélien, le commandant Arye Shalicar, a indiqué que l'enquête de l'armée sur ces morts n'avait pas à ce stade "établi de tirs à balles réelles". "Ce film a été monté et ne reflète pas la réalité de la journée en question, de la violence", a-t-il ajouté.

Nos partenaires