Six délégués de la FIFA arrêtés en Suisse pour corruption

27/05/15 à 07:30 - Mise à jour à 09:05

Source: Belga

Zurich a été le théâtre, ce mercredi matin, d'une importante opération de police. Selon le New York Times, six délégués de la Fédération internationale de football ont été arrêtés. Sepp Blatter n'en fait pas partie.

Six délégués de la FIFA arrêtés en Suisse pour corruption

Le siège de la FIFA à Zurich. © REUTERS/Arnd Wiegmann

Six fonctionnaires de la FIFA et d'organisations affiliées ont été arrêtés mercredi matin à Zurich. Ils sont soupçonnés d'avoir accepté des dessous de table de plus de cent millions de dollars par les autorités américaines.

Les six personnes ont été mises en détention en vue d'extradition. L'opération de police se fonde sur une demande des autorités américaines, via l'Office fédéral de la justice, a indiqué ce dernier dans un communiqué.

Le parquet du district Est de New York soupçonne les six fonctionnaires d'avoir accepté des pots-de-vin et des commissions depuis les années 90. Ils auraient reçu des versements en échange de droits médiatiques, de marketing et de sponsoring de compétitions organisées aux Etats-unis et en Amérique du Sud.

L'entente aurait été conclue aux Etats-Unis ainsi que les préparatifs. De l'argent aurait transité par des banques américaines.

La police de Zurich, sur ordre de l'OFJ, entendra les personnes ce mercredi encore sur les faits qui leur sont reprochés dans la demande américaine.

L'élection du président de la FIFA est programmée vendredi à Zurich. "Sepp" Blatter, 79 ans, est favori pour un cinquième mandat face au Prince Ali, 39 ans, un de ses vice-présidents.

La FIFA cherche "à clarifier" la situation et ne fera pas de commentaires

La FIFA cherche "à clarifier" la situation après les arrestations, à la demande des autorités américaines, de plusieurs dirigeants du football mondial, pour des soupçons de corruption, mercredi à Zurich, a indiqué une porte-parole.

"Nous avons vu les comptes rendus des médias. Nous cherchons à clarifier la situation. Nous ne ferons pas de commentaire à cette étape", a déclaré la porte-parole, alors que six responsables du monde de football soupçonnés de corruption ont été arrêtés par la police suisse à la demande des autorités américaines.

Six responsables du monde de football ont été arrêtés mercredi matin à Zurich à la demande des autorités américaines, soupçonnés de corruption, ont indiqué les autorités suisses mercredi.

"La police cantonnale a arrêté six fonctionnaires du football (...) à la demande des autorités américaines. Des représentants des médias sportifs et de sociétés de marketing sportif seraient impliqués dans des versements à de hauts fonctionnaires d'organisations footballistiques (des délégués de la Fifa et d'autres personnes appartenant à des organisations affiliées à la Fédération Internationale de Football Association) en échange de droits médiatiques et des droits de marketing de compétitions organisées aux Etats-Unis et en Amérique du Sud", a indiqué le ministère suisse de la Justice dans un communiqué, précisant agir à la demande du parquet du district est de New York qui tiendra une conférence de presse mercredi matin encore.

Le parquet du district Est de New York soupçonne les six fonctionnaires d'avoir accepté des pots-de-vin et des commissions depuis les années 90. Ils auraient reçu des versements en échange de droits médiatiques, de marketing et de sponsoring de compétitions organisées aux Etats-unis et en Amérique du Sud. Les faits reprochés s'étendraient donc sur les 20 dernières années, précisent plusieurs médias qui citent le vice-président de la FIFA, Jeffrey Webb des Iles Caïmans, l'Uruguayen Eugenio Figueredo, membre du Comité Exécutif et Jack Warner de Trinidad & Tobago, ancien vice-président de la FIFA, déjà impliqué dans des dossiers de corruption en 2011, parmi les six personnes arrêtées mercredi à Zürich. Le Washington Post indique lui que le président de la FIFA, Sepp Blatter ne figure pas parmi les personnes arrêtées au au Lac hotel de Zürich, où se déroule l'assemblée générale de la FIFA qui doit procéder à l'élection présidentielle vendredi.

Joseph "Sepp" Blatter, 79 ans, est favori pour un cinquième mandat face au Prince Ali, 39 ans, un de ses vice-présidents.

En savoir plus sur:

Nos partenaires