Football et politique : au Nigéria, du pétrole et des idées

08/06/18 à 07:25 - Mise à jour à 07:29
Du Le Vif/L'Express du 29/03/18

A travers les trente-deux qualifiés pour la Coupe du monde 2018, Le Vif/L'Express montre combien le sport roi et la politique sont intimement liés. Vingtième volet : comment le Nigeria reste une valeur sûre du continent africain, en dépit de la crise pétrolière et des attaques de Boko Haram. Et pourquoi le football peut aussi devenir une arme pacifique.

Un soupir de soulagement. Le 9 octobre 2016, le Nigeria s'en sort plutôt bien lors du match d'ouverture de la campagne qualificative pour la Coupe du monde russe. Deux buts d'Alex Iwobi et de Kelechi Iheanacho, les jeunes prodiges qui évoluent en Premier League anglaise, permettent aux Super Eagles de remporter la mise en Zambie, un des rivaux historiques du pays sur le plan sportif. 1-2 : c'est un bon début, au sein du " groupe de la mort " du continent africain, qui comprend aussi l'Algérie et le Cameroun. Un an plus tard, le 9 octobre 2017, le Nigeria confirme sa qualification pour la Russie en battant la Zambie par le plus petit score à domicile. Il peut à nouveau rêver de séduire le monde. En surmontant ses tourments politiques.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires