Attentats à Bombay : "Tous les groupes hostiles à l'Inde sont dans le radar"

14/07/11 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Le Vif

Le ministre indien de l'Intérieur, P. Chidambaram, a affirmé qu'il était trop tôt pour spéculer sur les responsables du triple attentat la veille à Bombay. Selon un bilan révisé à la baisse, l'attaque a fait au moins 17 morts et plus de 130 blessés.

Attentats à Bombay : "Tous les groupes hostiles à l'Inde sont dans le radar"

© Reuters

"Tous les groupes capables de lancer de telles attaques sont soupçonnés", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à Bombay. "Nous ne montrons pas du doigt ce groupe-ci ou ce groupe-là", a-t-il ajouté.

"Tous les groupes hostiles à l'Inde sont dans le radar. Nous n'excluons rien, nous regardons tout le monde pour trouver qui est derrière ces attaques", a poursuivi le ministre, affirmant que l'Inde allait "continuer à travailler, croître et prospérer".

A une heure d'affluence mercredi soir, les bombes ont explosé dans des quartiers fréquentés. Deux d'entre eux sont situés dans le sud de Bombay, déjà frappé en novembre 2008 par un commando de dix hommes lourdement armés qui avaient fait 166 morts au terme d'un siège de 60 heures. L'Inde avait alors accusé le groupe Lashkar-e-Taïba (LeT), basé au Pakistan, d'avoir orchestré ces attentats, entraînant la suspension des fragiles discussions de paix bilatérales entre New Delhi et

Islamabad.

Les explosions, qui se sont produites à une heure d'affluence, ont visé une zone résidentielle de la classe moyenne, un marché de l'or et un bâtiment abritant des courtiers en diamants et des bijouteries. Les bombes ont explosé dans un intervalle de 15 minutes à partir de 18H50 locales.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires