Le sous-marin dans lequel se seraient enfuis de hauts dignitaires nazis aurait été retrouvé

21/04/18 à 09:00 - Mise à jour à 20/04/18 à 16:19

Source: The Independent

Des rumeurs évoquaient le fait que les derniers hauts gradés nazis avaient fui à bord d'un sous-marin à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Celles-ci pourraient bien se confirmer : une épave a récemment été retrouvée au large des côtes danoises, révèle The Independent.

Le sous-marin dans lequel se seraient enfuis de hauts dignitaires nazis aurait été retrouvé

L'U-3523 aurait été idéal pour déplacer l'or nazi et les hauts dignitaires à la fin de la Seconde Guerre mondiale. © Sea War Museum Jutland

L'U-3523 aurait pu être le véhicule parfait pour transporter les butins et chefs nazis jusqu'en Amérique du Sud. Mais s'il s'agit bien du sous-marin en question, il n'a apparemment pas atteint son but : son épave vient d'être repérée au fond de la mer du Nord, entre le Danemark et la Norvège.

Ce sous-marin faisait partie d'une nouvelle génération de sous-marins capables de naviguer silencieusement à travers les océans et surtout, de rester immergés plus longtemps que leurs prédécesseurs. Leur autonomie leur aurait permis de voyager depuis l'Europe jusqu'en Amérique du Sud sans faire d'escale.

Lire aussi : Tensions autour d'un festival néo-nazi allemand pour l'anniversaire d'Hitler

L'U-3523 aurait donc été idéal pour déplacer l'or nazi et les hauts dignitaires alors que le Reich s'effondrait à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Et bien que l'équipage britannique du bombardier B24 Liberator ait rapporté avoir coulé le sous-marin le 6 mai 1945, jamais personne n'en avait jamais retrouvé la trace. Des soupçons se sont alors formés : et si l'U-boat avait réussi à s'enfuir en Argentine ?

Il n'a peut-être pas transporté les nazis

Des chercheurs du Sea War Museum Jutland sont responsables de cette incroyable découverte. L'épave se trouvait dans le détroit de Skagerrak, à 18 kilomètres au nord de la ville de Skagen, au Danemark.

La véritable raison pour laquelle l'épave n'avait jamais été retrouvée depuis 73 ans est que l'équipe du bombardier a fait une erreur dans l'estimation de sa position. Les passagers auraient en effet rapporté que l'épave se situait à 16 kilomètres à l'Est du véritable endroit où le sous-marin a coulé.

Absolument inhabituel, le sous-marin entier est enterré à 123 mètres de profondeur.

Absolument inhabituel, le sous-marin entier est enterré à 123 mètres de profondeur. © Sea War Museum Jutland

Les chercheurs ont aussi affirmé que l'U-3523 était probablement "en fuite" lorsque le Liberator a coupé court à son évasion. Ils ne savent toujours pas avec certitude qui était à bord de l'engin, mais d'après eux, l'U-3523 n'a jamais transporté aucun nazi ni aucun trésor en Argentine.

"Après la guerre, il y a eu beaucoup de rumeurs [...]. Mais personne ne sait si l'Argentine était la destination du sous-marin, ni même si l'U-boat avait des objets de valeur ou des passagers à bord en plus de l'équipage de 58 personnes, qui ont tous péris à 123 mètres de profondeur", ont expliqué les chercheurs dans un communiqué.

Le doute persiste...

Même si le dernier télégramme envoyé par le sous-marin, le 5 mai 1945, ne fait pas mention de trésors nazis ou d'officiels, quelques doutes persistent. Certains nazis, dont Adolf Eichmann et le Dr Josef Mengele, surnommé "l'Ange de la mort" d'Auschitz, se sont bien rendus en Argentine. Eichmann a été capturé par les Israéliens en 1960 et Mengele a vécu en liberté jusqu'à ce qu'il se noie au large du Brésil en 1979.

Des chercheurs du Sea War Museum Jutland sont responsables de cette incroyable découverte.

Des chercheurs du Sea War Museum Jutland sont responsables de cette incroyable découverte. © Sea War Museum Jutland

Et bien qu'ils se soient enfuis sur des paquebots conventionnels, deux sous-marins allemands sont arrivés en Argentine quelques mois après la fin de la guerre. Plus tard, des articles de presse ont suggéré qu'un rapport de police documentait l'arrivée d'un sous-marin étranger avec à son bord un officiel de haut rang et un civil.

Le 17 août 1945, un autre sous-marin est aussi arrivé à Mar Del Plata. L'équipage a déclaré aux enquêteurs qu'ils s'étaient dirigés vers l'Argentine après l'annonce de la défaite allemande, espérant ainsi éviter de tomber entre les mains des Russes. Le capitaine Heinz Schäffer a insisté sur le fait qu'il ne transportait que des hommes d'équipage et aucun passager.

Lire aussi : Le Dr Asperger a "activement coopéré" avec les nazis, selon une étude

Finalement, la simple présence en Argentine de l'U-977 et l'U-530 a contribué à attiser la curiosité et les rumeurs sur les sous-marins manquants, tel que l'U-3523.

Chavagne Mailys

Nos partenaires