Federauto met en garde contre les faux marchands de voitures

07/10/13 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Le Vif

(Belga) La Confédération belge du commerce et de la réparation automobiles et des secteurs connexes (Federauto) pointe les risques liés à l'achat ou la vente d'un véhicule d'occasion par des particuliers peu scrupuleux. Les cartes de visite laissées sur les pare-brise dénotent un procédé rarement utilisé par les professionnels du secteur, prévient lundi Daniel Labours, secrétaire général du Groupement des négociants en véhicules d'occasion (GVO).

Federauto met en garde contre les faux marchands de voitures

Federauto insiste sur la rareté de la méthode de la "carte de visite" dans le secteur professionnel. "Nos affiliés recourent généralement à d'autres procédés pour se faire connaître, comme par exemple un site internet efficace", explique Daniel Labours. "Les faux marchands sont, pour leur part, des particuliers déguisés en professionnels pour qui la vente ou l'achat de véhicules d'occasion constituent une activité complémentaire", poursuit-il. Ces faux marchands ne sont dès lors pas tenus d'offrir au consommateur une garantie d'un an sur le véhicule, condition à laquelle sont assujettis les professionnels du secteur. "Même si le prix peut être très attractif, ne pas pouvoir revendiquer une garantie constitue une sérieuse lacune dans l'acte d'achat", rappelle Daniel Labours. Par ailleurs, à la vente, le consommateur court le risque de ne pas encaisser tout ou partie du montant convenu pour la cession de son véhicule. Quant à Federauto, elle déplore l'impact négatif que ces pratiques ont sur l'image du secteur, ainsi que le flou législatif qui entoure les activités de vente et d'achat de véhicules d'occasion. En Belgique, 727.000 voitures d'occasion ont été immatriculées en 2012, selon Federauto. (Belga)

Nos partenaires