Didier Reynders au Moyen-Orient - Le ministre des Affaires étrangères a rencontré le Premier ministre palestinien à Ramallah

10/11/13 à 19:43 - Mise à jour à 19:43

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, s'est entretenu dimanche avec le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah et le négociateur Mohammad Stayyeh à Ramallah (Cisjordanie). M. Reynders a demandé à ses différents interlocuteurs de ne pas quitter la table des négociations et d'éviter toute action qui pourrait provoquer la fin des discussions.

Didier Reynders au Moyen-Orient - Le ministre des Affaires étrangères a rencontré le Premier ministre palestinien à Ramallah

"Même si la confiance est basse des deux côtés, il faut poursuivre les négociations pour tenter d'obtenir un accord politique, sans quoi on risque de rentrer dans un conflit gelé", a déclaré le ministre. Ce dernier n'a pas exclu qu'une initiative internationale, ou du moins américaine, soit prise au début de l'année prochaine pour tenter de rapprocher les points de vue israélien et palestinien. "Je suis venu faire part de l'expérience dont nous disposons en Europe dans la résolution de conflits. L'intégration régionale est la seule solution. Nous sommes en faveur d'une solution à deux Etats. Une solution qui prendra en compte la question des Palestiniens qui vivent actuellement en Israël et des colons israéliens qui se trouvent en Palestine", a-t-il ajouté. Le ministre a également insisté sur le fait qu'un progrès politique était nécessaire pour que des entreprises investissent. A ce propos, le chef de la diplomatie belge a rappelé qu'il souhaitait organiser au premier trimestre 2014 une conférence sur le Moyen-Orient à Bruxelles pour associer les entreprises européennes privées au processus de paix. "Il faut pouvoir donner des garanties aux entreprises qui souhaiteraient investir", a-t-il commenté. Le ministre estime par ailleurs que sa visite au Moyen-Orient constitue un moyen de maintenir le lien entre les deux parties, qui doivent continuer à s'exprimer sur le processus de paix. (Belga)

Nos partenaires