Des Maï-Maï favorisent une évasion massive à Butembo

14/01/13 à 21:15 - Mise à jour à 21:15

Source: Le Vif

(Belga) Des miliciens Maï Maï du groupe Pareco ont favorisé dimanche l'évasion de 372 des 399 détenus d'une prison d'une localité de la province du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo), a rapporté lundi la radio onusienne Okapi, citant des sources locales.

Ces combattants Pareco (Patriotes résistants congolais) du général Kakule La Fontaine sont venus de Lubero, dans le nord de la province, alors qu'ils devaient se rendre à Bunia, le chef-lieu du district voisin de l'Ituri, leur lieu d'intégration au sein des Forces armées de la RDC (FARDC). Mais ils se sont échappés à l'étape de Butembo, pour aller libérer leurs collègues incarcérés à la prison de Kakwangura, a précisé radio Okapi, parrainée par l'ONU. Selon des sources au sein de cette prison, ces Maï-Maï ont obligé le garde à libérer leurs collègues qui s'y trouvaient en détention. Face au refus de ce dernier, ils lui ont ravi son arme et ont commencé à tirer en l'air. Profitant des troubles, les prisonniers se sont évadés. La population de Furu, dans la commune Vulamba, dit avoir appréhendé dix-sept des évadés qu'ils ont remis à la police. Selon le maire de Butembo, Théodore Sikuli Uvasakala, les fuyards constituent un danger pour la sécurité de Butembo s'ils restent dans la nature. (VIM)

Nos partenaires