Des avis de disparition Child Focus sur les pages d'erreur 404

25/09/12 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Le Vif

Le projet NotFound, lancé par Child Focus et Missing Children Europe propose aux entreprises et particuliers qui ont un site web, de publier sur leur page d'erreur 404 des affiches d'enfants disparus

Des avis de disparition Child Focus sur les pages d'erreur 404

© capture d'écran

Les pages d'erreur 404 (qui s'affichent lorsqu'une page Web n'existe pas ou plus) de certains sites seront désormais illustrées d'affiches d'enfants disparus, dans le cadre du projet NotFound, lancé par Child Focus et Missing Children Europe (MCE). Pour l'instant, une dizaine de sites se sont engagés dans le projet, dont celui de la Police Fédérale et du Vif/L'Express. "Nous proposons à toutes les entreprises ou les particuliers qui ont un site web de télécharger gratuitement une application, via la plateforme www.notfound.org, pour obtenir un code qu'ils intègrent à leur site. Leur page d'erreur 404 sera ainsi directement reliée au flux RSS de Child Focus, c'est-à-dire à la base de données qui répertorie tous les avis de disparition", explique Maryse Rolland, porte-parole de Child Focus.

Les avis de disparition seront publiés de manière aléatoire sur les pages 404 des sites, accompagnés du numéro d'appel d'urgence, le 116000. En plus des disparitions récentes, l'internaute tombera aussi sur des avis plus anciens qui ne font plus l'objet de campagne intensive. "Cela permet d'attirer l'attention sur des enfants dont on n'a plus de nouvelles depuis longtemps et qui sont tombés dans l'oubli", constate la porte-parole deChild Focus.

Ce projet ne remplacera pas les campagnes d'affichage classique, mais permet de diversifier les moyens d'action : "95% des Belges ont une connexion internet. On estime que plusieurs milliers de pages 404 par mois peuvent s'afficher sur un site à gros trafic. Cette action permet donc d'avoir une plus grande visibilité, additionnée à notre travail sur les réseaux sociaux, mais aussi aux avis de recherche dans les transports en commun."

L'initiative sert aussi de test pour élargir le projet à l'échelle européenne : "La Belgique est un pays pionnier en ce qui concerne la recherche d'enfants disparus. Après quelques mois, nous allons évaluer les projets afin de le développer en Europe avec les associations partenaires de MCE", explique Delphine Moralis, secrétaire générale adjointe de MCE.

F.I. (Stg.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires