Chambre - Le prince Laurent pourrait perdre sa dotation

17/01/13 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Le Vif

(Belga) S'il s'avère que le prince Laurent n'a pas respecté les engagements qu'il a pris en avril 2011, tant le prince que le gouvernement devront en tirer les conclusions, a dit jeudi à la Chambre le Premier ministre Elio Di Rupo.

Selon 'De Morgen', le prince Laurent a eu des contacts à Bruxelles avec des diplomates angolais. L'Angola serait intéressé par des projets sur l'énergie renouvelable développés par la fondation du prince. Interrogé par Isabelle Emmery (PS) et Théo Francken (N-VA), Elio Di Rupo a rappelé les engagements pris par le prince en 2011. Le prince s'était alors engagé à consulter préalablement le ministre des Affaires étrangères sur ses contacts à l'étranger ou en Belgique et sur les projets de sa Fondation. Celle-ci devrait aussi vérifier préalablement auprès des services du Premier ministre la conformité de ses projets avec son objet social. "Je suis conscient et j'accepte qu'un manquement à l'une de ces deux règles conduira automatiquement le gouvernement à proposer au parlement le retrait de ma dotation", ajoutait à l'époque le prince. La fondation n'a jusqu'à présent adressé aucune demande au service du Premier ministre et le prince n'a adressé aucune demande au ministre des Affaires étrangères, a dit M. Di Rupo. Le Premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, de procéder auprès du prince Laurent aux vérifications utiles. S'il s'avère que les engagements n'ont pas été respectés, "le prince et le gouvernement devront en tirer les conséquences", a conclu M. Di Rupo. (DIRK WAEM)

Nos partenaires