Bruxelles - La ministre Huytebroeck planche sur une Région basse pulvérisation de pesticides

21/03/13 à 19:45 - Mise à jour à 19:45

Source: Le Vif

(Belga) La Région bruxelloise est en train de se doter d'un programme de réduction des pesticides visant à diminuer les risques liés à l'utilisation de ces substances, a annoncé jeudi la ministre bruxelloise de l'Environnement Evelyne Huytebroeck, en marge de la "Semaine sans pesticides", coordonnée en Belgique par les associations environnementales Adalia et Natagora.

Cet événement est organisé du 20 au 30 mars pour la sixième fois en Wallonie et la deuxième fois en Région bruxelloise. Des dizaines d'acteurs mènent des actions de sensibilisation (balades, stands d'informations, ateliers, visites...). A Bruxelles, la Région se prépare à mettre en oeuvre les nouvelles interdictions prévues dans un projet d'ordonnance qui devrait être adopté par le parlement d'ici l'été, a affirmé la ministre Huytebroeck (Ecolo). La Région prévoit ainsi d'étendre le principe d'interdiction des pesticides dans tous les espaces publics (parcs, les parterres ou ronds-points fleuris, etc.). De plus, l'utilisation des pesticides sera interdite dans tous les lieux et établissements privés où se réunissent des groupes vulnérables (écoles, crèches, maisons de repos, hôpitaux). Troisième catégorie où seront prohibés les pesticides: les zones où les risques environnementaux sont accrus, comme les zones de protection des points de captage d'eau de consommation. Les seuls traitements phytosanitaires qui seront encore autorisés sont ceux qui permettent de lutter contre les espèces invasives et ils ne pourront être utilisés que dans les cas où les méthodes alternatives ne sont pas suffisamment efficaces. Selon la ministre de l'Environnement, une période transitoire est prévue pour les espaces publics jusque janvier 2019 mais l'ordonnance sera d'application pour les zones sensibles dès son adoption. Le programme régional de réduction des pesticides qui intègre notamment les interdictions prévues dans ce projet d'ordonnance contient une quarantaine d'actions allant de la formation et de l'information des particuliers et des professionnels sur les risques liés à l'utilisation des pesticides et sur les techniques alternatives. (JDD)

Nos partenaires