Pas question d'une "alliance du centre", mais des questions émergent...

04/07/16 à 19:06 - Mise à jour à 19:05

Source: Belga

L'idée d'une alliance des partis du centre a été démentie de tout côté lundi. L'évolution du paysage politique francophone, bouleversé après les élections de juin 2014 et l'émergence d'une coalition suédoise à l'échelon fédéral, avec le seul MR au pouvoir, pousse pourtant certains à s'interroger sur l'avenir du centre politique.

Pas question d'une "alliance du centre", mais des questions émergent...

© BELGA

Le quotidien "La Libre Belgique" évoquait lundi un regroupement de personnalités du cdH, d'Ecolo et de DéFI autour d'un projet, en y mettant des précautions mais en soulignant que le scénario n'est pas insensé, particulièrement dans le chef des démocrates humanistes.

"J'ai découvert cette histoire en ouvrant le journal", a répliqué la co-présidente d'Ecolo, Zakia Khattabi. "Je suis pour le moins surprise. Nous ne sommes pas un parti du centre, c'est-à-dire un parti qui fait la synthèse de la gauche et de la droite, mais un parti écologiste, qui porte haut et fort les couleurs de l'écologie en alliance avec Groen et aucun autre parti", a-t-elle ajouté.

"Je suis tombé des nues", a confié pour sa part le président de DéFI, Olivier Maingain. "Je ne suis pas réticent à un vrai dialogue mais si c'est une démarche d'appareil de parti, cela ne m'intéresse pas. Nous avons connu une fédération avec le MR. S'il y a eu de bonnes choses, nous ne souhaitons pas nous lancer dans ce genre d'aventure. Nous finaliserons notre projet au début de l'année prochaine. Si certains acteurs sont intéressés à nous rejoindre, pourquoi pas?".

Le président des amarantes décoche une flèche en direction du cdH: "cela me semble relever à moitié du fantasme, à moitié du cdH qui essaie de se sauver".

Le cdH ne s'est pas exprimé. En son sein, certains observent toutefois une reconfiguration où le PS poussé par le PTB se repositionne plus à gauche et le MR en alliance avec la N-VA se droitise. L'espace au centre est donc plus dégagé.

Face à cette recomposition, les démocrates humanistes ont d'ailleurs lancé en mars 2015 une opération d'ouverture à une troisième voie sur le thème de la politique équitable. Mais aucune réunion au sommet entre les trois partis n'est en vue.

Nos partenaires