Le CD&V Hendrik Bogaert suggère d'amender la Convention de Genève

07/02/16 à 12:48 - Mise à jour à 12:48

Source: Belga

Le député Hendrik Bogaert (CD&V) a plaidé dimanche en faveur d'"adaptations" de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés reconnus, comme le droit automatique d'accueil dans le pays où la demande d'asile a été déposée, a-t-il indiqué dimanche dans l'hebdomadaire flamand 'De Zondag'.

Le CD&V Hendrik Bogaert suggère d'amender la Convention de Genève

Hendrik Bogaert © BELGA

Il réclame également de gros investissements dans les camps de réfugiés situés dans les pays voisins de la Syrie.

M. Bogaert a suggéré d'amender la Convention de Genève, expliquant que lors de sa conclusion, dans les années 1950, il n'était pas prévu que des Afghans viennent demander l'asile en Belgique. "Un demandeur d'asile légitime doit obtenir un endroit sûr, mais pas nécessairement dans le pays où il a introduit sa demande", a-t-il expliqué.

Le droit automatique d'accueil en Belgique pourrait être supprimé "si nous pouvons garantir juridiquement à un réfugié une place dans un camp sûr et humanitaire", a ajouté M. Bogaert, tout en reconnaissant que les camps installés dans les pays voisins de la Syrie reçoivent trop peu de moyens.

Selon l'ancien secrétaire d'Etat, cela peut être un "conteneur d'habitation avec l'air conditionné à la place d'une tente qui perce".

M. Bogaert souhaite enfin renforcer la politique de retour - dans les dix jours - des demandeurs d'asile non reconnus, suggérant de doubler le nombre de places dans les centres fermés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires