La N-VA veut retirer certaines compétences à l'Union européenne

13/10/16 à 20:04 - Mise à jour à 20:04

Source: Belga

Le vice-président de la N-VA Sander Loones, qui est également parlementaire européen, planche sur une liste de compétences qui pourraient être retirées à l'Union européenne et restituées aux Etats membres. "L'ADN de l'Europe est en train de changer", estime-t-il.

La N-VA veut retirer certaines compétences à l'Union européenne

Sander Loones © BELGA

"Je suis occupé à réaliser cet exercice de réflexion avec des experts", a-t-il poursuivi, sans donner de détails sur l'identité des personnes qui travaillent sur le projet, ni sur son contenu.

Sander Loones reconnait toutefois que de grands changements institutionnels ou des modifications de traités ne devraient pas avoir lieu dans les années à venir. "Je suis quelqu'un de réaliste, mais je ne suis pas aveugle. L'ADN de l'Europe est en train de changer. Je vois que d'autres politiciens et des experts dans plusieurs Etats sont en train de se poser la même question que moi. Les niveaux de pouvoir disposent-ils des bonnes compétences, ou devons nous faire des changements?", s'interroge le nationaliste flamand, qui siège avec les conservateurs britanniques et polonais au sein de l'hémicycle européen.

L'initiative découle du principe que les gouvernements doivent être en mesure de mener aussi efficacement que possible une bonne politique pour les citoyens, ajoute M. Loones.

Ce dernier fait également référence à l'opposition des parlements wallon, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et bruxellois à la signature du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

"En tant que responsable politique, vous devez vous poser des questions quand vous constatez que cet accord peut être bloqué par deux petites Régions qui n'ont quasi pas de liens commerciaux avec le Canada. Ne pouvons nous pas organiser cela d'une manière différente et plus efficace? Ne pas se poser cette question serait irresponsable", conclut-il.

Nos partenaires