La belle histoire des Diables

11/07/18 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Malgré sa défaite en demi-finale, ce 10 juillet, l'équipe nationale belge a réussi un parcours exceptionnel, au Mondial organisé en Russie. Faisant vibrer tout un pays. Au-delà des passionnés de foot.

Et à la fin, les sales gosses sont devenus héros. Ceux-là mêmes qu'on avait considérés enfants gâtés, stars suffisantes, sans ambitions, nonchalants, sans amour propre ni fierté nationale, égocentrés, surcotés, surpayés. Au bout du compte, ce mardi 10 juillet, en demi-finale de la Coupe du monde, contre la France, ils auront encore déçu, considèrent certains. Parce qu'ils ont été battus, et pas forcément par une équipe qui les a surclassés. Mais personne ne pourra le leur reprocher. La déception est plutôt née des illusions, folles mais légitimes, que leur parcours avait suscitées jusqu'au duel de Saint-Pétersbourg.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires