Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

11/07/18 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Les Diables nous ont réappris le panache

D'abord, savourer les joies que les Diables nous ont procurées. Qu'un pays fantôme de 11 millions d'habitants accède à la demi-finale du Graal suprême du sport le plus populaire au monde et en sorte avec les honneurs après avoir auparavant terrassé le Brésil, favori du tournoi, c'est simplement bon.

En vérité, chaque étape du parcours des Diables Rouges à ce Mondial russe aura révélé un atout de l'équipe de Roberto Martinez : la persévérance face aux Panaméens, la puissance offensive contre les Tunisiens, l'audace de la jeunesse devant les Anglais, la maturité dans l'adversité imposée par les Japonais, la solidité tactique opposée aux Brésiliens... Autant de réussites qui ne peuvent que fortifier les Hazard, Lukaku, De Bruyne, Kompany, Courtois... et leurs héritiers. Mieux encore, en refusant de s'économiser face aux Anglais et de forcer un parcours de qualification plus abordable, les Diables Rouge...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires