Intempéries : de nombreux parcs à nouveau fermés

04/01/12 à 17:57 - Mise à jour à 17:57

Source: Le Vif

De Bruxelles à Namur, en passant par Anvers et le Brabant flamand, de nombreux parcs du pays ont été temporairement fermés par les différentes autorités compétentes, en raison des risques pour les promeneurs à la suite de la tempête qui balaie le pays depuis mardi. Les vents sont moins violents mercredi mais l'IRM prévoit un retour des rafales dès jeudi.

Intempéries : de nombreux parcs à nouveau fermés

© Thinkstock

Bruxelles Environnement a prolongé l'interdiction d'accès au public de tous les parcs dont elle a la gestion, jusqu'à vendredi matin. Ils seront ré-ouverts, après inspection, nettoyage et sécurisation des lieux, a indiqué l'IBGE dans un communiqué.

Situation identique à Namur, ou les parcs des Sources, de La Plante et Louise-Marie, ainsi que les parcs Reine Astrid et d'Amée à Jambes sont interdits d'accès à la population, sur ordre de la Ville. L'interdiction prendra effet mercredi à partir de 20h00 jusqu'à jeudi 16h00.

Les domaines provinciaux de la région d'Anvers (PGRA) ont eux aussi décidé de reconduire l'interdiction d'accès des parcs provinciaux, à partir de mercredi 19h00 jusque jeudi midi.

Cette mesure va également s'appliquer dans le Brabant flamand, où de nombreux espaces verts, comme le domaine de Gaasbeek, le parc Groenenberg à Leeuw-Saint-Pierre, ou le parc des Trois fontaines à Vilvorde seront fermés jusque vendredi midi.

L'Institut Royal Météorologique a annoncé pour jeudi des rafales de vent pouvant atteindre les 100 km/h.

Une nationale fermée à la Côte en raison de l'accumulation de sable

La route de la Côte, la nationale 34, qui relie La Panne à Knokke-Heist, a été fermée à la circulation entre Ostende et Middelkerke, a annoncé l'Agence flamande des routes et de la circulation (Agentschap Wegen en Verkeer). Du sable s'est accumulé sur cette route en raison des fortes rafales de vent qui se sont abattues sur le pays ces derniers jours.

L'agence Wegen en Verkeer, la société régionale de transport De Lijn, la ville d'Ostende et la commune de Middelkerke procèdent actuellement à des travaux de déblaiement. Le tronçon de cette nationale restera certainement fermé à la circulation jusqu'à jeudi.

La Vesdre, l'Amblève et la Haute Lesse placées en phase de pré-alerte de crue

La Vesdre, l'Amblève (ainsi que leurs affluents) et la Haute Lesse ont été placées mercredi soir en phase de pré-alerte de crue, indique la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques de la Région wallonne sur son site internet. Les bassins du sud de la Wallonie (Semois, Chiers, Sûre et Haute Meuse) sont, eux, maintenus en pré-alerte de crue.

Vu l'état de saturation des bassins et les prévisions de précipitations abondantes pour la nuit de mercredi à jeudi, ainsi que pour la journée de jeudi, la vigilance reste de mise sur tous les cours d'eau, ajoute-t-elle.

"Les niveaux d'eau ne sont actuellement pas inquiétants mais pourraient connaître une hausse rapide en seconde partie de nuit et demain matin, avec un risque d'inondations localisées dans un premier temps", avertit la Direction générale.

L'Ourthe inférieure reste, elle aussi, en pré-alerte: les niveaux augmenteront également rapidement jeudi matin, à la suite des crues de l'Amblève et de la Vesdre.

Le sapin de la Grand-Place de Bruxelles retiré plus tôt que prévu

Le sapin de Noël de la Grand-Place de Bruxelles a été découpé par les pompiers, quelques jours avant le timing prévu, rapporte mercredi TV Brussel dans son journal. Quelques branches étaient tombées de l'arbre à la suite des fortes rafales de vent de ces derniers jours. Le sapin, de 18 mètres de haut, a donc été retiré pour des raisons de sécurité. L'information est également reprise par La Capitale sur son site internet.

Le sapin ne devait quitter la Grand-Place que dans une semaine. La crèche, elle, ne sera enlevée qu'à ce moment-là.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires