Rosanne Mathot
Rosanne Mathot
Journaliste
Opinion

06/09/16 à 13:59 - Mise à jour à 04/11/16 à 15:36

Baby-Boom on the rocks

Le Café Geyser : un tiers de fiction, un tiers de dérision, un tiers d'observation. Et un tiers de réalité. Où il est question d'un vampire, d'eau salée, d'Elon Musk et du crépuscule bleu martien.

Bien sûr qu'il y avait de la vie, sur Mars, puisqu'on l'avait inventée. Mais sous le feu nourri de la réalité, il y a près d'un an, la vie extraterrestre s'est écroulée dans une flaque de boue toxique. Livrée aux bûchers dévorants des images de la Nasa, la 4e planète de notre système solaire ne devait jamais rencontrer de 3e type. Faut croire que deux suffisaient. A l'acmé de l'automne terrestre dernier, donc, c'est avec une trépidation toute primesautière que les Américains nous ont livré un baril d'eau chlorée. C'était sinistre. Ils ont trouvé ça glorieux. Sur le comptoir du café, ils ont posé leur barrique spatiale et se sont mis à distribuer de l'eau martienne à la cantonade, dans des tout petits verr...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires