ArcelorMittal: "Nous traversons des heures sombres"

29/01/13 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, et le représentant du ministre wallon de l'Emploi, André Antoine, ont mentionné mardi matin les 1.300 emplois supprimés chez ArcelorMittal dans le bassin liégeois lors du lancement de "2013, Année des compétences" à Gembloux, un plan qui vise à relever le niveau des compétences de la population.

ArcelorMittal: "Nous traversons des heures sombres"

"Dans les heures extrêmement sombres que nous traversons, le redéploiement économique n'est pas une option mais une obligation. L'emploi est une priorité. Et avec la situation actuelle vécue par le bassin liégeois, nous sommes au coeur du coeur de ce que notre société exige de nous", a indiqué Rudy Demotte. Philippe Mattart, chef de cabinet du ministre Antoine, a souligné que la situation amenait à une pleine réflexion: "Cet événement qui nous a tous bouleversé nous rappelle que le marché du travail est complexe. Il y a des effets de structure, des problèmes de conjoncture, des problèmes rencontrés par un secteur tout entier ainsi que des difficultés rencontrées en terme d'adéquation des compétences." Le ministre-président Demotte et le représentant du ministre Antoine ont rappelé le bilan positif de l'année 2012. "Le taux de croissance de l'emploi est assez remarquable. On est revenu à un niveau comparable à 2008, mais les défis auxquels nous devons faire face sont préoccupants. L'heure n'est pas à l'auto-satisfaction mais plutôt à un appel vibrant à la mobilisation", a ajouté Rudy Demotte. (BENOIT DOPPAGNE)

Nos partenaires