La Wallonie proche de la sécheresse

Le Vif

Si les pluies orageuses de la fin mai ont permis d’atténuer la sécheresse en Wallonie, elles n’ont pas suffi à inverser la tendance.

L’indice sécheresse de l’Institut royal météorologique (IRM) est toujours inférieur à la normale et indique une situation très sèche, prévient mardi le Service public de Wallonie (SPW) après une réunion de la Cellule d’expertise sécheresse. La plupart des paramètres d’analyse sont cependant globalement normaux.

Les restitutions des barrages-réservoirs ont été diminuées afin de préserver les ressources disponibles, ce qui a permis de maintenir les volumes d’eau aux capacités théoriques de référence à cette période de l’année.

Concernant les voies navigables et non navigables, les débits poursuivent leur descente et atteignent des niveaux bas, particulièrement concernant la Dendre et la Sambre. Il n’y a toutefois pas de restriction au niveau de la navigation.

La circulation des kayaks est également autorisée, excepté sur l’Ourthe à l’aval du barrage de Nisramont jusqu’au pont de Maboge et sur le Viroin, où les niveaux sont trop bas.

Les niveaux de la majorité des masses d’eau souterraine sont comparables ou inférieurs au niveau moyen rencontré à la même période, ces cinq dernières années. La distribution d’eau potable se déroule normalement sauf dans les communes de Stoumont et de Theux où des restrictions ont été imposées par arrêté du bourgmestre.

Le SPW appelle toutefois à utiliser l’eau de distribution « de manière raisonnée, pour prévenir toute difficulté de production ou de distribution dans certaines zones. » Aucune mesure n’a été prise par rapport à d’éventuels risques d’incendie. La période de sécheresse se maintiendra probablement durant les 15 jours à venir.

Partner Content