Steven Van Gucht © belga

Un début d’épidémie de grippe a bien lieu en Belgique: « La première fois depuis 2 ans »

Le Vif

Les chiffres d’infections récoltés cette semaine par l’Institut de santé publique Sciensano témoignent du début d’une épidémie grippale en Belgique, indique jeudi le virologue Steven Van Gucht. Elle est toutefois de faible intensité en comparaison avec les années pré-pandémie.

Le nombre de personnes se rendant chez le médecin pour des symptômes grippaux a augmenté de manière continue ces dernières semaines et la tendance à la hausse se poursuit. Sciensano considère donc qu’il s’agit d’un début d’épidémie mais avec une activité plutôt basse. « C’est la première fois depuis deux ans », remarque Steven Van Gucht. « C’est notamment dû à la normalisation de la société avec la levée de mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. Le virus de la grippe est moins contagieux que le Covid-19, ces mesures sont donc efficaces. »

Le début de l’épidémie de grippe intervient habituellement en janvier ou février et l’épisode grippal peut durer 6 à 12 semaines selon son degré d’intensité, il démarre donc bien plus tard cette année. « Je pense que ça va nous aider, en général la grippe saisonnière disparaît avec les vacances de Pâques« , estime le virologue. « Il faut rester prudent, car nous sommes dans une année atypique, mais j’ai bon espoir que la durée de cette épidémie sera plus courte. »

Les médecins généralistes ont enregistré une moyenne hebdomadaire de 445 consultations pour des symptômes grippaux par 100.000 habitants. Ces chiffres englobent sans doute également des cas de Covid, car les patients ne sont pas systématiquement testés.

Partner Content