France, Espagne, Italie…Le point Covid sur vos destinations de vacances

Stagiaire Le Vif

Les Belges sont de retour sur l’autoroute des vacances. Le Covid aussi. En ce début d’été, les contaminations aux variants Omicron BA.4 et BA.5 se multiplient en Europe. Pass sanitaire pour la France, port du masque dans les transports en Espagne : comment les Belges doivent surfer sur cette septième vague?

Après deux années en demi-teinte pour les vacanciers Belges, 71 % des sondés par Europ Assistance ont déclaré vouloir partir cet été. Leurs destinations préférées ? La France, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et les Pays-Bas. Selon un sondage de l’Association of Belgian Tour Operators (ABTO), les Belges s’envoleront aussi pour la Grèce, l’Egypte et la Turquie. S’ils sont bien décidés à poser leurs valises, ce début de vacances coïncide avec une septième flambée épidémique du Covid. Les cousins du variant Omicron, BA.4 et BA.5, sont arrivés du Portugal et d’Afrique du Sud et sont désormais bien installés en Europe. Le Vif fait le point sur la situation sanitaire.

France

Selon le baromètre des vacances d’été 2022 d’Europ Assistance. La France reste la destination la plus prisée par les Belges (30%). Nos voisins n’échappent pas au rebond de l’épidémie. Les cas de Covid-19 sont en hausse avec 71 740 nouvelles contaminations en moyenne chaque jour. Les hospitalisations repartent aussi à la hausse dans l’Hexagone avec 16.108 personnes hospitalisées vendredi. Si les taux d’hospitalisations ne sont pas alarmants, les variants BA.5 (41% des dépistages) et BA.4 (6%) ont des symptômes d’une durée «plus longue», précise Santé publique France.

La France reste l’un des rares pays de l’Union européenne à maintenir une entrée sur leur territoire sur la présentation d’un pass sanitaire. Un schéma vaccinal complet (avec dose booster pour les 18 ans et plus), un certificat de rétablissement ou un test PCR négatif datant de moins de 72 heures (24 heures pour les tests antigéniques) est demandé lors des contrôles aux frontières.

Le pass sanitaire n’est plus requis pour rentrer dans les établissements comme les restaurants et les hôtels depuis le 14 mars, à l’exception des institutions de soins, qui exigent aussi le port du masque. Si cette protection n’est plus obligatoire depuis le 16 mai, la SNCF et la ministre française de la Santé, Brigitte Bourguignon, ont recommandé le port du masque dans les transports. La ministre a également annoncé que la Première ministre française, Élisabeth Borne, avait demandé mardi aux préfets et autorités sanitaires d’encourager le port du masque « dans les lieux de promiscuité » et « espaces clos », en particulier « les transports en commun » .

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Espagne

L’Espagne est la troisième destination de prédilection des Belges. En moyenne, le pays dénombre 16 917 nouvelles contaminations chaque jour et 45 décès ces 7 derniers jours. Pour se rendre en Espagne, il n’est pas obligatoire de remplir de formulaire de contrôle sanitaire ni de présenter de certificat ou de résultat de test. Le port du masque n’est plus de rigueur, sauf dans les transports en commun, pour les collaborateurs et visiteurs des centres médicaux, des hôpitaux et des pharmacies.

Italie

L’Italie, qui séduit 11% des voyageurs Belges pour ces vacances, n’impose plus de mesures Covid. Le masque dans les cinémas, théâtres, ou dans les avions n’est plus obligatoire. Depuis le 1er juin, il n’est plus nécessaire de disposer d’un pass sanitaire ou de remplir un formulaire de localisation. Face à la hausse des contaminations (à raison de 64 496 nouvelles contaminations par jour en moyenne), le gouvernement a rétabli l’obligation du port du masque FFP2 dans les trains et autres transports en commun jusqu’au 30 septembre.

Allemagne

Les vacances chez nos voisins Allemands seront, là aussi, sur fond de Covid. Le nombre moyen de nouveaux cas recensés chaque jour a augmenté de plus de 44 000 au cours des 3 dernières semaines. 86 128 nouvelles contaminations sont dénombrées en moyenne chaque jour. Les mesures Covid pour voyager en Allemagne ont été levées. Depuis le 1er juin et jusqu’au 31 août, les obligations d’attestation, d’enregistrement et de quarantaine ne sont plus en vigueur. Certaines mesures sont toutefois mises en place à l’échelle des Länder et peuvent changer d’un Land à l’autre.

Le port du masque (chirurgical) reste d’application dans les avions et les trains. Dans d’autres situations, comme par exemple dans les hôpitaux, le port d’un masque (chirurgical) est souvent obligatoire.

Pays-Bas

Les cas de COVID-19 sont aussi à la hausse aux Pays-Bas avec 5 353 nouvelles contaminations recensées en moyenne chaque jour. L’obligation du port du masque dans les transports en commun a été levée. Depuis le 23 mars 2022, les discothèques et les boîtes de nuit peuvent fonctionner sans aucune restriction liée au Covid-19. Le pass sanitaire n’est plus d’application.

Grèce

En Grèce, 13 246 nouvelles contaminations sont recensées en moyenne chaque jour. Toutes les mesures liées à l’accès au territoire ont été levées le 1er mai dernier. Le port du masque n’est plus obligatoire sauf dans les transports en commun et là où les règles de distanciation ne peuvent être respectée. Si le voyageur ne respecte pas le port du masque, il risque une amende de 300 euros. Le pass sanitaire reste obligatoire dans les lieux de santé et de soins.

Turquie

Entre le 20 juin et le 3 juillet, la Turquie a rapporté 37 589 cas positifs et 36 décès du Covid-19. Depuis le 1er juin 2022, les voyageurs ne doivent plus montrer patte blanche pour rentrer en Turquie (certificat de vaccination, certificat de guérison, résultat négatif de test PCR…). Le port du masque n’est plus obligatoire ni l’extérieur, ni à l’intérieur, ni dans les transports en commun. Il reste en revanche obligatoire dans les établissements de santé.

Portugal

Une hausse des contaminations a frappé le Portugal dès le mois de mai dernier. Cette augmentation a atteint près de 30 000 contaminations par jour. Depuis le 1er juillet, le Gouvernement portugais a levé toutes les restrictions dues au Covid pour visiter le pays.

Depuis le 21 juin dernier, les autorités ont mis fin à l’obligation du port du masque en intérieur. Cette mesure reste en revanche d’application dans les transports en commun, dans les hôpitaux ou les maisons de retraite, mais pas dans les établissements scolaires.

Egypte

L’ensemble des restrictions liées à l’épidémie de Covid-19 pour l’entrée sur le territoire égyptien ont été levées. Les voyageurs peuvent entrer dans le pays sans devoir montrer de preuves de vaccination ou de test PCR négatif. Depuis le début de l’épidémie, l’Egypte a connu 514 088 cas de contamination et 24 723 décès liés au coronavirus.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content