© iStock

Certains groupes sanguins auraient plus de problèmes de mémoire

Wided Bouchrika
Wided Bouchrika Journaliste free-lance

Selon une étude américaine, il y aurait un lien entre le groupe sanguin et le risque de perte de mémoire à un âge plus avancé.

Ainsi, les personnes qui appartiennent au rare groupe sanguin AB, et qui composent environ 4 pour cent de la population, risqueraient davantage de développer des problèmes de mémoire que leurs congénères qui ont un autre groupe sanguin.

Une équipe scientifique a analysé les données d’environ 30.000 citoyens américains âgés de 45 ans et plus. L’étude publiée dans le magazine Neurology prolonge les recherches antérieures qui suggéraient déjà que le groupe sanguin joue un rôle dans les problèmes cardiaques. Les personnes appartenant au groupe sanguin AB présentaient 82 pour cent de risques accrus de développer des problèmes de mémoire qui peuvent indiquer un début de démence. Cependant, les chercheurs n’ont pas analysé le lien entre une démence « installée » et le groupe sanguin ce qui fait qu’il est encore trop tôt pour déterminer si le groupe sanguin AB est lié à un risque plus élevé de développer ce trouble cognitif. Mary Cushman, l’auteur de l’étude scientifique, souligne sur la BBC qu’il faudra davantage de recherches pour confirmer ces résultats.

Partner Content