Voitures de location en vacances : nos conseils pour ne pas payer trop cher

A l’approche des traditionnelles « grandes vacances », vous êtes nombreux à avoir déjà réservé votre logement et, peut-être votre voiture de location. Pour ce dernier poste, comme l’année passée, la facture est douloureuse. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

Une VW Up louée en Corse pour une semaine, fin mai dernier, a coûté à un couple du Hainaut la somme de… 600 euros. L’explosion du tarif de location des voitures se répète malheureusement cette année, et pour les mêmes raisons : la réduction des contingents de véhicules chez les loueurs pendant la crise sanitaire, qui ne peuvent maintenant pas être entièrement reconstitués en raison des difficultés de livraison chez les constructeurs automobiles. Cette année, les agences ont tendance à maximiser les profits par véhicule, vu le manque à gagner des voitures qu’ils n’ont pas. Quelques conseils s’imposent pour contrôler votre facture finale.

Louez à l’avance. Concluez le contrat à l’avance, chez vous et à tête reposée. Le prix sera clair et définitif. Si vous décidez de louer sur place, en sortant de l’avion, dans la précipitation, vous risquez de ne pas trouver de véhicule, ou le payer beaucoup plus cher.

Prenez garde à la fin de la durée de location : certaines agences facturent une journée complète, même si vous ramenez l’auto quelques minutes après le terme (heure précise) convenu !

la meilleure solution consiste à prendre la voiture avec un réservoir plein et à la rendre avec un réservoir plein. Cela permet d’économiser des forfaits de carburant souvent excessifs.

Plus que jamais, ne négligez pas l’assurance.  Au minimum, les vitres, les jantes et les pneus devraient être assurés, car c’est là que les dommages sont les plus fréquents. Les frais de réparation en cas de pépins non assurés peuvent s’envoler.

Si vous avez la certitude de ne pas dépasser un faible kilométrage, optez pour un forfait faible kilométrage. Que vous prendrez bien attention de ne pas dépasser.

Les options telles que les sièges pour enfants doivent impérativement être réservées à l’avance. C’est la même rengaine : sur place, on peut vous jouer le coup du « il n’y en a plus », puis subitement vous en libérer un, mais au prix fort.

Préférez les agences de grandes enseignes. Leur parc automobile est le plus récent et le mieux entretenu. En outre, elles ont souvent un bureau dans les aéroports, ce qui évite les frais de taxis pour les petites agences installées en dehors.

Si la catégorie de voiture souhaitée n’est pas disponible sur place malgré une réservation effectuée à temps, le loueur propose en général un surclassement gratuit dans une catégorie supérieure. Celui qui accepte cette « faveur » doit toutefois s’assurer, noir sur blanc, qu’il n’y aura pas de frais cachés.

Enfin et plus que jamais : ne négligez pas l’inspection précise et minutieuse de la voiture louée. Lors de la prise de possession, la voiture peut présenter des griffes et coups non mentionnés sur le contrat… que l’on peut vous réclamer par la suite, même s’ils ne sont pas de votre faute.  

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content