Voiture électrique: la Belgique dispose-t-elle de suffisamment d’électricité verte ?

Urbain Vandormael
Urbain Vandormael Spécialiste voitures  

La Belgique a signé l’Accord de Paris sur le climat 2020-2050 en 2015, et s’est donc engagée à fournir exclusivement de l’énergie verte d’ici 2050. Pour l’instant, nous sommes encore loin de cet objectif. La Belgique avait promis de tirer 13 % de son énergie de sources renouvelables d’ici 2020, mais elle est restée bloquée à 11,68 %.

En Belgique, l’électricité verte provient majoritairement de l’énergie solaire et éolienne. Le potentiel de l’énergie géothermique, de l’hydroélectricité et de la biomasse est plutôt limité dans notre pays Le soleil et le vent constituent en principe une source d’énergie inépuisable, mais ils ne sont malheureusement pas toujours au rendez-vous. En outre, nous manquons d’espace pour installer des éoliennes à grande échelle.

Pour tenir notre promesse en matière d’énergie verte, nous devons fonctionner dans un réseau européen intégré au sein duquel l’électricité est échangée entre les régions où il y a des excédents et ceux où il y a des pénuries. « La production d’électricité entièrement verte n’est envisageable que si nous disposons d’un réseau électrique intelligent et flexible, doté d’une capacité de stockage suffisante et de connexions suffisantes avec les autres marchés à l’intérieur et à l’extérieur de l’Europe », explique l’expert en énergie Kristof Eggermont(*).

(*) Source : Econopolis.be

Partner Content